Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

137 - QOC 99-415 Question de MM. Adrien BEDOSSA, Yves OGÉ et des membres du groupe "Union pour la démocratie à Paris" à M. le Maire de Paris relative à la mise en place de bateaux pour permettre le libre accès aux entreprises

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1999


Libellé de la question :
"MM. Adrien BEDOSSA, Yves OGÉ et les membres du groupe "U.D.F. et Modérés" enregistrent, depuis plusieurs semaines, les plaintes motivées et vérifiées de chefs d'entreprise (employant plus d'une dizaine de personnes notamment) qui subissent devant leur hall d'exposition de voitures des travaux importants de l'Aménagement urbain et constatent avec surprise qu'aucun aménagement spécial, constitué de bateaux, n'est prévu à l'issue de ces travaux.
Malgré leurs récriminations auprès des chefs de travaux, leurs demandes n'ont pas été enregistrées.
Ces décisions sont totalement irresponsables car elles entraînent l'impossibilité pour ces halls d'exposition de voitures de faire évoluer, à l'entrée et à la sortie, leurs véhicules.
MM. Adrien BEDOSSA, Yves OGÉ et les membres du groupe "U.D.F. et Modérés" demandent à M. le Maire de Paris, de façon urgente, la mise en place de bateaux pour permettre le libre accès de ces garages.
Ils ne peuvent comprendre ces décisions d'aménagement qui relèvent d'une méconnaissance notoire des impératifs et des besoins de certaines catégories professionnelles.
La Ville de Paris a trop besoin de ces entreprises et MM. Adrien BEDOSSA, Yves OGÉ et les membres du groupe "U.D.F. et Modérés" s'élèvent contre des initiatives aussi maladroites."
Réponse (M. Michel BULTÉ, adjoint) :"Sur les boulevards Brune et Jourdan, il existe trois concessions automobiles et un garage exposant des véhicules sur trottoir aux adresses suivantes :
- 50-54, boulevard Jourdan (Citroën) ;
- 80, boulevard Jourdan (Renault) ;
- 96-100, boulevard Jourdan (Volkswagen) ;
- 102, boulevard Brune (garage).
Or, les permissions de voirie des garages Citroën et Renault ont été dénoncées et le garage situé au 102, boulevard Brune ne disposait pas d'autorisation.
En ce qui concerne le garage Volkswagen, l'occupation du trottoir du boulevard Jourdan, autorisée sous la forme d'une permission de voirie précaire et révocable, n'a pas été reconduite lors du changement d'enseigne intervenu en 1998. Par la suite, le garage a fait l'objet d'une rénovation, et en particulier une porte vitrée a été créée en façade. La déclaration de travaux ne faisait pas état de demande d'accès charretier.
Cependant, le passage charretier situé à la mitoyenneté 94-96 et desservant le parc de stationnement de l'immeuble situé au n° 94, qui servait précédemment à l'exploitant du garage pour accéder à la zone d'exposition sur trottoir, a été maintenu. Le garage dispose en outre d'un accès sur le passage Saint-Alphonse, suffisant pour son fonctionnement.
Ceci étant, s'il apparaissait que, pour assurer la livraison des véhicules d'exposition, il convenait de créer un accès charretier face à la porte vitrée, un aménagement pourrait être envisagé, qui devrait évidemment prendre en compte la sécurité des piétons et des cyclistes. Il ne peut être réalisé qu'aux frais du demandeur, qui doit présenter son dossier à la Section territoriale de voirie concernée, 2, place Denfert-Rochereau (14e).
Sur un plan plus général, je rappellerai que les travaux dont il est fait état, concernant l'amélioration de la ligne P.C., se sont accompagnés d'une nouvelle répartition de l'espace public afin de satisfaire les différentes catégories d'usagers, avec notamment le souci d'assurer aux piétons un bon espace de circulation sur trottoir, parallèlement à l'organisation, en certains endroits, de dessertes cyclables, de livraison et de stationnement sur trottoir."