Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

148 - QOC 99-452 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Maire de Paris à propos de la fermeture de la Librairie des presses universitaires de France, place de la Sorbonne (5e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1999


Libellé de la question :
"La librairie des Presses universitaires de France, installée place de la Sorbonne (5e), doit fermer ses portes en octobre prochain. Son personnel devrait être licencié dans le cadre de la restructuration de cette entreprise d'édition.
Cette fermeture s'inscrit dans la lente disparition du Quartier latin : départ des étudiants et des chercheurs vers les universités périphériques, disparition ou délocalisation de maisons d'édition, banalisation des commerces et des enseignes, etc.
M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Maire de Paris quelles sont les mesures qu'il entend prendre pour rendre à ce quartier qu'il connaît bien, son prestige et son visage de vitrine intellectuelle de Paris."
Réponse (M. Jean-Pierre PIERRE-BLOCH, adjoint) :
"Le Maire de Paris a présenté le 25 juin dernier un programme d'aménagement du boulevard Saint-Michel et de ses abords afin de conforter la vitalité de ce quartier historique de Paris connu du monde entier.
Ce programme comporte plusieurs volets :
- mise en valeur de l'espace public (rénovation des trottoirs, sécurisation des traversées piétonnes, embellissement des luminaires et du mobilier urbain) ;
- mise en valeur du patrimoine architectural (campagne de ravalement, réaménagement des places Saint-Michel et de la Sorbonne) ;
- dynamisation économique dans l'esprit du "Boul'Mich" conciliant tradition et modernité.
Le boulevard Saint-Michel a toujours été une importante artère commerciale. L'arrivée prochaine de nouvelles enseignes prestigieuses manifeste la commercialité et le dynamisme économique retrouvé de ce quartier. Cependant, la Ville de Paris est très attentive au respect de l'âme du quartier Latin et à la préservation de son identité culturelle.
C'est ainsi que les services de la Ville ont engagé une réflexion sur une action renforcée en faveur de la rénovation des salles de cinéma indépendantes d'art et d'essai dont la moitié se situe dans le Quartier latin.
D'une manière générale, la Ville de Paris souhaite prévenir les départs de commerces et activités liés à la culture et à la vie estudiantine et améliorer l'image du commerce en favorisant une meilleure intégration des devantures des boutiques à l'architecture des immeubles.
Le Maire a demandé aux services municipaux compétents d'être très vigilants quant à la qualité de l'aspect des locaux commerciaux (devantures, enseignes). Une charte de qualité des commerces a été concertée avec les commerçants en vue de concilier dynamisme économique et respect des sites.
La Ville de Paris aux côtés des organismes consulaires représentant des professionnels parisiens examinera également avec une particulière attention les dossiers d'autorisation d'enseigne soumis à l'examen de la Commission départementale d'équipement commercial.
S'agissant de la librairie "Presses universitaires de France", le Maire déplore profondément son éventuelle fermeture. Il a d'ailleurs appelé l'attention des services de l'Etat sur l'intérêt de conserver à cet emplacement une activité commerciale qui corresponde à la spécificité culturelle et universitaire du quartier. Il convient à cet égard que l'on mesure à quel point les difficultés de cette maison prestigieuse sont liées au départ des étudiants, notamment des étudiants de premier cycle.
C'est pourquoi, le Maire a fait de la revitalisation du quartier latin une des priorités de la Ville, en ce qui concerne le plan "Université pour le 3e millénaire". Dans le même esprit, le Maire de Paris a fait connaître sa ferme opposition à toute réduction du nombre des étudiants dans la Capitale."