Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

140 - QOC 99-433 Question de Mme Martine BILLARD, élue "Les Verts", à M. le Maire de Paris concernant la sécurité des pistes cyclables

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1999


Libellé de la question :
"En date du 19 août 1999, un drame mortel est survenu sur le quai de la Mégisserie. Un cycliste, circulant dans une voie de bus en site propre non élargie a tenté d'éviter une voiture en stationnement - pourtant interdit sur ce quai - et a chuté avant d'être écrasé par une camionnette.
Les associations de cyclistes et d'écologistes avaient attiré l'attention sur la dangerosité d'un tel aménagement depuis plusieurs mois.
En amont et en aval du quai de la Mégisserie, la Mairie de Paris a décidé, malgré les extrêmes réserves des associations, d'ouvrir aux cyclistes la voie de bus en site propre élargie. Le goulot d'étranglement que représente le quai de la Mégisserie rend la circulation des cyclistes très dangereuse sur cet axe rouge, véritable autoroute urbaine.
Mme Martine BILLARD demande donc à M. le Maire de Paris de convoquer rapidement les services techniques de la Ville afin de modifier au plus vite cet aménagement meurtrier."
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
"Les conditions dans lesquelles l'auteur de la question relate le dramatique accident survenu le 19 août à 17 heures 45, dont a été victime un cycliste quai de la Mégisserie, ne sont pas exactes.
En effet, au moment de l'accident, la victime circulait à gauche de la chaussée du quai de la Mégisserie et non dans le couloir d'autobus. En voulant éviter l'ouverture de la portière avant droit d'un véhicule à l'arrêt, le cycliste a fait un écart sur sa droite et a été percuté par un véhicule arrivant derrière lui.
Il est à noter que le stationnement et l'arrêt sont interdits sur ce quai, exception faite pour les livraisons, autorisées de 20 heures 30 à 13 heures. Le véhicule ayant provoqué l'accident était donc en infraction.
S'agissant de l'itinéraire cyclable sur les quais, je rappellerai qu'en amont du quai de la Mégisserie, le couloir d'autobus protégé a pu être élargi de telle sorte qu'il soit accessible aux vélos. Le fait est que cette option n'a pu être retenue sur le quai de la Mégisserie compte tenu du calibrage de la chaussée à 12 mètres. La présence des véhicules de livraison dans la plage horaire 20 heures 30 - 13 heures sur la Rive gauche du quai combinée à l'élargissement nécessaire du couloir d'autobus protégé n'aurait laissé qu'une bande circulée d'une largeur de 5,20 mètres, ce qui n'est pas concevable pour l'absorption du flux en provenance du quai du Louvre.
C'est la raison pour laquelle le souhait de certaines associations de voir réaliser un itinéraire sur le quai de la Mégisserie n'a pu être retenu et que l'itinéraire cyclable en rive droite de Concorde au pont Sully a été poursuivi à partir du pont Neuf par les îles de la Cité et Saint-Louis. Cet itinéraire, qui a été présenté aux associations de cyclistes le 4 juin 1997, a cependant été jugé satisfaisant par une majorité des membres de la commission technique."