Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

127 - QOC 99-444 Question de M. Claude GOASGUEN à M. le Préfet de police relative à la progression de la délinquance dans le quartier de la porte de Saint-Cloud (16e)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1999


Libellé de la question :
"Les habitants du quartier de la porte de Saint-Cloud en général, et les commerçants en particulier, s'inquiètent, à juste titre, d'une recrudescence des délits dans le voisinage.
Depuis quelques mois, une vingtaine de cambriolages avec armes lourdes ont eu lieu. De nombreuses agressions ont été constatées. Ces faits développent une certaine psychose chez les habitants de ce quartier paisible.
M. Claude GOASGUEN demande à M. le Préfet de police quelles mesures il envisage de prendre pour remédier à la progression de cette délinquance."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"L'examen des données statistiques en matière de délinquance de voie publique, qui englobe les vols avec effraction et les vols commis avec ou sans arme, fait apparaître pour les huit premiers mois de 1999 une légère baisse de 2,07 % sur le 16e arrondissement.
Au cours de cette même période, les vols avec effraction et les vols avec violences commis dans le secteur de la porte de Saint-Cloud sont, certes, passés de 4 en 1998, à 12 cette année.
Le vol à main armée commis le 16 juin dernier dans une bijouterie située place de la Porte-de-Saint-Cloud a notamment contribué à alimenter les craintes des riverains.
Mais aucun autre fait de cette nature n'a été, depuis lors, perpétré dans ce secteur.
Les dispositions prises dans le cadre de l'opération "Tranquillité Vacances" ont d'ailleurs permis d'enregistrer une baisse des vols avec effraction dans le 16e arrondissement de 7,75 % au cours des mois de juillet et août par rapport aux 2 mêmes mois de 1998.
Pendant la période estivale, les contacts avec les riverains et les commerçants se sont multipliés. Ceux d'entre-eux qui ont signalé leur absence au commissariat central de l'arrondissement, dans le cadre de l'opération "Tranquillité Vacances", ont bénéficié de passages réguliers d'îlotiers à leur domicile, une intensification des rondes et patrouilles à l'intérieur des immeubles ayant été assurée en liaison avec les gérants ou les gardiens des lieux.
A la faveur de rapprochements avec les habitants de la porte de Saint-Cloud, les fonctionnaires de la Police urbaine de proximité apportent des conseils utiles, mais aussi toutes les informations permettant une intervention immédiate en cas de besoin.
Ce volet important de la police de proximité sera encore développé dans les mois à venir afin d'offrir les réponses les plus adaptées aux préoccupations quotidiennes des Parisiens."