Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

100 - QOC 99-469 Question de M. Alain LE GARREC et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police au sujet de la circulation des cyclistes sur les ponts qui traversent la Seine

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1999


Libellé de la question :
"Les cyclistes qui veulent traverser la Seine rencontrent un certain nombre de difficultés. En effet, nombre de ponts ont des voies de circulation autorisées aux seuls taxis et autobus. Il arrive aussi que des ponts aux voies de circulation autorisées à tous les véhicules se heurtent à des portions de voies non autorisées.
Ce système de régulation des flux automobiles est-il applicable aux cyclistes ?
Il serait de bon sens que les panneaux indiquant que la circulation est réservée aux bus et taxis précisent aussi que les cyclistes sont autorisés ou non. Cela éviterait les interprétations "personnelles" des agents chargés de contrôler ces voies de circulation."
Réponse (M. Bernard PLASAIT, adjoint) :
"Dès lors qu'il n'existe pas de piste ou de bande cyclable, les cyclistes doivent rouler dans la circulation générale.
Cependant, certains couloirs d'autobus sont réglementairement ouverts à la circulation des vélos.
Ces couloirs sont dès lors équipés, outre la matérialisation et la signalisation qui leur est propre, du panneau "B22a" (panneau portant l'image d'un vélo de couleur blanche sur fond bleu). Dans ce cas, obligation est faite aux cyclistes de les emprunter.
Il ne peut donc y avoir aucune ambiguïté sur le terrain, tant pour les cyclistes que pour les fonctionnaires de la Préfecture de police chargés de faire respecter la réglementation."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Dans le cadre du plan "Vélo" institué en 1996 par la Ville de Paris, des itinéraires cyclables parcourant l'ensemble de la Capitale ont été organisés en étroite collaboration avec mes services.
Ainsi, entre 1996 et 1999, des voies réservées aux cycles ont-elles été aménagées sur les ponts au Change, Saint-Michel, Charles-de-Gaulle, Alexandre III, Notre-Dame, Sully, d'Austerlitz, de Bercy ainsi que sur le Pont Neuf.
Par ailleurs, conformément aux dispositions de l'article R. 190 du Code de la route, les conducteurs de cycles peuvent circuler sur les aires piétonnes, à condition de conserver l'allure du pas et de ne pas occasionner de gêne aux piétons.
Par conséquent, les cyclistes peuvent emprunter le pont au Double et le pont Saint-Louis bien qu'ils soient fermés à la circulation.
En revanche, lorsqu'un couloir réservé à la circulation des autobus est matérialisé sur un pont, les cyclistes ont l'obligation d'emprunter les voies de circulation générale.
Néanmoins, la possibilité d'ouvrir certains couloirs bus à la circulation des cycles est actuellement à l'étude dans mes services, en liaison avec la R.A.T.P. et la Mairie de Paris.
Dans cet esprit, chaque configuration fera l'objet d'un examen très attentif afin de déterminer s'il est envisageable d'ouvrir ces voies aux cyclistes, compte tenu des règles de sécurité à respecter.
Enfin, en ce qui concerne les carences observées en matière de signalisation, je puis vous préciser que l'implantation des panneaux relève de la compétence de la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Mairie de Paris."