Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Septembre 1999
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

30 - 1999, DVD 134 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres ou un marché négocié, en cas d'appel d'offres infructueux, pour la réalisation de travaux de consolidation de sols pour l'année 2000 (3 lots)

Débat/ Conseil municipal/ Septembre 1999


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au DVD 134 autorisant le Maire de Paris de signer un marché sur appel d'offres ou un marché négocié en cas d'appel d'offres infructueux pour la réalisation de travaux de consolidation de sols pour l'année 2000.
La parole et à M. OTTAWAY.
M. Michel OTTAWAY. - Monsieur le Maire, chers collègues, juste une observation : je suis comme tous mes collègues j'imagine préoccupé par l'état des sous-sols parisiens, j'avais déjà posé une question sur la périodicité effective des contrôles du Service des carrières dans tous nos quartiers et notamment ceux les plus fragiles.
Je sais qu'il appartient aux propriétaires de veiller à la solidité du fonds et du tréfonds de leurs immeubles, en l'occurrence c'est à la Ville de Paris agissant cette fois en bon père de famille, si je puis dire, de prendre ces mesures mais s'agissant du patrimoine de la Ville de Paris, il s'agit de ses bâtiments, de tous ses édifices publics, mais il s'agit aussi de la voirie.
Or je veux croire que lorsque après sondage il y a lieu d'effectuer des mesures de consolidation sous la voirie, sous ses édifices publics, la Mairie et ses services appropriés auront à coeur de transmettre les informations qu'ils recueilleront à la fois aux Maires d'arrondissement concernés, tous les Maires d'arrondissement, et aux syndicats de copropriété car il est étrange, je rappelle ce fait, que des sondages, des injections aient lieu dans nos rues, c'était le cas il y a un an, dans le plus grand mystère, d'une façon qui entraîne l'inquiétude et la rumeur chez les riverains, sans que ni les riverains copropriétaires ni le Maire de l'arrondissement ne soient avisés.
Donc je me félicite de ces travaux, de ces mesures, j'aimerais qu'ils permettent de rassurer et d'engager les copropriétés privées à faire les travaux complémentaires sur les parcelles adjacentes aux bâtiments publics, car je ne suis toujours pas rassuré sur l'état du sous-sol parisien dans un grand nombre d'arrondissements de la Capitale.
(Applaudissements sur les bancs des groupes socialiste, communiste et du Mouvement des citoyens).
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci, cher collègue.
La parole est à M. PLASAIT pour vous répondre.
M. Bernard PLASAIT, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Dont acte sur votre demande, Monsieur OTTAWAY.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Très bien.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 134.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (1999, DVD 134).
Je vous demande, mes chers collègues, de patienter quelques instants en attentant le Maire de Paris, je suspens la séance.