Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

59- QOC 96-483 Question de M. Paul AURELLI et des membres du groupe "Rassemblement pour Paris" à M. le Préfet de police à propos des 3 commissariats de police judiciaire du 20e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1996



Libellé de la question :
"Les locaux des trois commissariats de police judiciaire du 20e arrondissement sont dans un état tel que bon nombre d'administrés hésitent parfois à en franchir le seuil.
Par ailleurs, le manque évident de personnel laisse le désagréable sentiment que la plainte déposée ne sera pas rapidement examinée par des fonctionnaires surchargés.
Aussi, M. Paul AURELLI et les membres du groupe "Rassemblement pour Paris" demandent-ils à M. le Préfet de police quelles mesures il envisage de prendre pour remédier à cet état de fait."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Au même titre que l'ensemble des implantations de la Préfecture de police, les 3 commissariats de Police judiciaire du 20e arrondissement font l'objet d'un suivi attentif en matière de gestion immobilière et mobilière.
S'agissant tout d'abord des locaux du commissariat du Père-Lachaise, 46, rue Gambetta, implanté dans la mairie du 20e arrondissement, ils ont été rénovés en 1995 et notamment ceux réservés à l'accueil du public qui ont été restructurés.
Par ailleurs, le schéma-directeur immobilier élaboré en 1995 envisage son relogement dans la Z.A.C. "des Amandiers" à l'échéance de l'an 2000.
En ce qui concerne le commissariat de Belleville, 46, rue Ramponeau, l'accueil du public a fait l'objet de travaux de rénovation cette année.
Une seconde tranche de travaux visant à améliorer les conditions de travail des fonctionnaires est prévue en 1997.
Au titre du schéma-directeur immobilier de la Police nationale, il est envisagé de reloger ce commissariat dans la Z.A.C. de "Belleville".
Enfin, au commissariat "Charonne", 66, rue des Orteaux, l'accueil du public a été amélioré en 1993 à l'occasion des travaux effectués dans l'ensemble des locaux.
Le schéma-directeur de la Police nationale envisage la restructuration de ce service en vue d'y inclure un poste de sécurité publique, à l'échéance de l'an 2000.
En second lieu, il y a lieu de préciser que ces 3 commissariats sont ouverts en permanence de 9 heures à 19 heures et comptent au total 39 fonctionnaires, dont 25 appartiennent au corps de commandement et d'encadrement. L'accueil et l'enregistrement des plaintes y sont assurés par 2, voire 3 fonctionnaires dans chaque commissariat. Pour les délits importants, les plaignants sont orientés vers d'autres policiers, également de permanence, dont le nombre varie en fonction des nécessités de service."