Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

64- QOC 96-458 Question de MM. Georges SARRE, Jean-Yves AUTEXIER et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris sur les conditions d'achèvement de la Z.A.C. "des Amandiers" (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1996



Libellé de la question :
"La Municipalité a fait connaître par un communiqué de presse son intention de reconsidérer les conditions d'achèvement de la Z.A.C. "des Amandiers" (20e).
MM. Georges SARRE, Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent à M. le Maire de Paris quelles sont les orientations données au nouvel architecte retenu et quels sont les immeubles qui doivent être sauvegardés au lieu d'être démolis.
Ils l'interrogent en particulier sur le devenir des rues des Partants, Gasnier-Guy, Robineau, des bâtiments et ateliers d'artistes situés 41 à 47, rue des Panoyaux et de la façade de l'ancien "concert du XXe siècle", boulevard de Ménilmontant.
MM. Georges SARRE, Jean-Yves AUTEXIER et les membres du groupe du Mouvement des citoyens désirent savoir comment la Ville de Paris entend assurer le relogement de tous les habitants, engagement figurant dans la convention de Z.A.C. et aujourd'hui encore inappliqué, puisque de très nombreuses familles restent dans l'attente d'un logement."
Réponse (Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint) :
"Dans le cadre de la mise en ?uvre des orientations qu'il a définies dans sa communication du 15 avril 1996 sur l'urbanisme, M. le Maire de Paris a décidé de reprendre sur des bases nouvelles les études des secteurs restant à achever dans la Z.A.C. "des Amandiers" au Sud-Est d'une part, au Nord d'autre part.
La décision a été prise d'accorder une place plus large à la conservation et à la réhabilitation de certains immeubles, et de préserver, dans les deux secteurs concernés, le caractère typique de ce quartier.
Dans ce but, la Ville et la S.E.M.E.A.-XV ont notamment fait appel à M. GRUMBACH, architecte, qui a été chargé de faire, avec les services de la Ville, des propositions visant d'une part à conserver et réhabiliter certains immeubles méritant de l'être et, d'autre part, à définir un cahier des charges bien adapté au site et devant s'imposer aux maîtres d'ouvrages et maîtres d'?uvre des constructions neuves et des réhabilitations.
Les études qui ont été conduites depuis plusieurs mois ont porté, outre les aspects paysagers et architecturaux, sur les éléments techniques, financiers et juridiques.
A la suite de ces études et d'une concertation menée par Mme COUDERC et M. REINA avec la Mairie du 20e arrondissement et les associations locales, un certain nombre de modifications ont été décidées pour le secteur Sud-Est :
- le projet de construction neuve dit "Fusains 1" 23 à 37, rue des Partants, sera entièrement repris en s'appuyant sur le nouveau cahier des charges architectural mis au point pour ce secteur, plus respectueux de la trame urbaine ancienne. Le projet sera aussi écarté de l'immeuble du 49, rue des Partants, pour répondre à la demande d'une des associations ;
- sous réserve des résultats de sondages à réaliser, une douzaine d'immeubles sur rue et sur cour pourront être conservés et réhabilités. Ces immeubles sont principalement situés rue des Partants. Les sondages sont rendus nécessaires en raison de l'état du sous-sol de ce secteur Sud-Est.
En ce qui concerne le secteur Nord de la Z.A.C., il est prévu de procéder dans le même esprit. Des études détaillées seront menées sur chaque immeuble, avec le concours d'un maître d'ouvrage, d'un ou plusieurs maîtres d'?uvre et de l'architecte coordonnateur. Ces études auront notamment pour objet de préciser quels sont les immeubles susceptibles d'être réhabilités.
En ce qui concerne l'achèvement des relogements de la Z.A.C., il a été réaffirmé comme une des premières priorités de la Ville de Paris.
Cette priorité s'est traduite notamment, depuis le début de l'année 1996 par une accélération des opérations de relogements sur le secteur Sud-Est : 64 relogements ont été réalisés entre le 1er janvier et le 1er octobre 1996.
Cet effort se poursuit à un rythme soutenu : à la date du 13 novembre 1996, 22 foyers occupant des immeubles vétustes du secteur Sud-Est bénéficiaient de propositions de relogement à l'initiative de la Ville de Paris, en cours d'examen par les sociétés gestionnaires.
Une réunion est d'ailleurs prévue à ce sujet courant décembre avec les élus du 20e arrondissement et les associations."