Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

3- Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1996



M. LE MAIRE DE PARIS. - Le Conseil de Paris a appris avec beaucoup d'émotion le décès, survenu le 11 novembre 1996, de M. Claude-Henri VILLETTE, Conseiller de Paris, vice-président du Conseil de Paris.
(Les Conseillers se lèvent).
Docteur en droit, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris, M. Claude-Henri VILLETTE entre en 1967 au Groupe populaire d'assurances (G.P.A. Assurance) devenu aujourd'hui le groupe "Athena". M. VILLETTE restera fidèle au même groupe tout au long d'une carrière professionnelle brillante où il sera responsable des relations avec les représentants du personnel et des organisations syndicales. Il se montre dans ces fonctions animé d'un grand esprit de tolérance et de dialogue. Il sera, à partir de 1980, directeur, puis secrétaire général.
Homme de réflexion, il exerce également à partir de 1971 des responsabilités croissantes au sein des clubs "Perspectives et Réalités" dont il présidera la Fédération de Paris en 1979.
Il siège parallèlement en qualité d'expert au Conseil économique et social, dans la section du cadre de vie.
Elu conseiller de Paris en 1983, réélu en 1989 et 1995, M.VILLETTE exerce notamment les fonctions d'adjoint au Maire du 9e arrondissement, de 1983 à 1988, et de vice-président du Conseil de Paris.
Au sein de l'Assemblée parisienne, M. VILLETTE s'était particulièrement intéressé aux problèmes d'urbanisme et de logement. Il avait ainsi participé à la fondation, en 1991, de l'Institut Haussmann, dont il avait contribué à faire un club de réflexion sur l'urbanisme et le logement.
Plus encore, il était préoccupé, de longue date, par les problèmes de l'emploi. Il avait notamment joué un rôle actif dans la création de l'association "Paris-Emploi-Formation-Information".
M. VILLETTE s'était enfin également intéressé profondément aux problèmes culturels.
M. VILLETTE avait aussi exercé les fonctions d'administrateur de la Société d'étude et de réalisation de télécommunication et de télédiffusion de la Ville de Paris "Paris-Câble", de la Société anonyme de gestion des eaux de Paris (S.A.G.E.P.), de la Régie immobilière de la Ville de Paris (R.I.V.P.) et de la société anonyme "La résidence urbaine de France".
Nous avions tous pu apprécier et respecter le dynamisme de cet homme de terrain et de convictions qui savait, chacun avait pu le constater, allier la courtoisie et le respect de l'autre au franc-parler.
M. Claude-Henri VILLETTE était officier dans l'Ordre national du Mérite.
En mon nom personnel et en votre nom à toutes et à tous, mes chers collègues, j'adresse à son épouse, à ses enfants, à sa famille et à ses amis les condoléances attristées de notre Assemblée.
(L'Assemblée, debout, observe une minute de silence).