Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

54- QOC 96-457 Question de MM. Jean-Louis GIRAL et Gilbert GANTIER à M. le Préfet de police à propos de la circulation anarchique des "2 roues" à Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1996



Libellé de la question :
"Dans le 16e arrondissement, comme dans l'ensemble de la Capitale, de nombreux jeunes, ou moins jeunes, adeptes des "deux-roues" ont pris la désastreuse habitude de ne pas s'arrêter aux feux rouges, de remonter les sens interdits, voire même de circuler sur les trottoirs.
Ces comportements sont malheureusement de nature à provoquer de graves accidents et entraînent une insécurité permanente, notamment pour les piétons.
MM. Jean-Louis GIRAL et Gilbert GANTIER demandent à M. le Préfet de police les mesures qu'il compte prendre pour mettre un terme à cette situation."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Les conducteurs de véhicules à deux roues sont assujettis, au même titre que les autres usagers, aux dispositions du Code de la route.
Mes services veillent à sanctionner toutes les infractions qu'ils sont à même de constater.
Ainsi, pour les neuf premiers mois de l'année :
- 2.232 procès-verbaux de contravention ont été dressés à l'encontre de véhicules à deux roues, motorisés ou non, pour non-respect des signaux lumineux ;
- 933 pour circulation en sens interdit et 458 pour circulation sur les trottoirs.
Mais l'absence d'immatriculation de la grande majorité des véhicules à deux roues ne facilite pas l'action des services de police. Les administrations centrales concernées étudient actuellement la possibilité d'étendre cette obligation à toutes les catégories de véhicules."