Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

22- 1996, D. 1544 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer des marchés sur appel d'offres pour la fourniture de porteurs légers 3 ou 4 roues destinés au parc du Service technique des Transports automobiles municipaux et de leurs pièces détachées.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 1996



M. Alain DESTREM, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération D. 1544 relatif à la fourniture de porteurs légers trois ou quatre roues pour les services des T.A.M.
La parole est à M. MORELL.
M. Alain MORELL. - Mes chers collègues, j'interviens pour approuver cette délibération et rappeler que s'agissant d'un appel d'offres pour de petits véhicules qui se déplacent souvent dans les parcs et jardins, nous vous demanderons de prévoir si possible des véhicules électriques. Tout en étant conscient que ceci ne peut pas convenir à tous les types d'équipement, notamment lorsqu'il y a des charges trop lourdes en raison des réserves de batteries électriques. Il est important de prévoir de faire circuler dans les parcs et jardins des véhicules électriques de préférence à des véhicules à moteur.
M. Alain DESTREM, adjoint, président, au nom de la 2e Commission. - Je veux vous assurer que si ce projet ne fait pas expressément référence aux véhicules électriques, c'est simplement parce que les triporteurs vespa électriques ne sont pas encore assez fiables pour que l'on puisse en acheter.
Je vous rappelle que le service des T.A.M. possède 99 véhicules électrique de diverses catégories, dont 64 sont des utilitaires. Nous veillons, dans les appels d'offres, dans les commandes, en liaison avec les différents constructeurs, à développer le "réflexe électrique".
M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint. - Une précision pour dire que je reprend à mon compte les éléments de réponse que vous venez d'indiquer. Je souhaite simplement tenir informée l'Assemblée que dans le cadre de la discussion parlementaire du projet de loi sur l'air, j'ai été l'auteur d'un amendement que l'Assemblée nationale a bien voulu voter, sur l'amortissement des deux-roues électriques et que cela nous offre en termes financiers une perspective non négligeable pour l'utilisation de véhicules électriques non polluants en France, d'autant plus que les matériels existant sont d'origine française.
M. Alain DESTREM, adjoint, président. - Je vous remercie et je félicite en votre nom, mes chers collègues, Monsieur TRÉMÈGE, pour le travail considérable qu'il a mené dans le cadre du vote de la loi sur l'air, pour défendre les intérêts de la Capitale dans ce domaine.
(Applaudissements sur les bancs des groupes "Paris-Libertés" et "Rassemblement pour Paris").
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération D. 1544.
Qui est pour cette délibération ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (1996, D. 1544).