Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

84- QOC 97-486 Question de M. Michel VION, Mmes Martine DURLACH, Mireille MARCHIONI, M. Jean WLOS et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos du refus du versement d'une subvention au Comité des fêtes du 19e arrondissement.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



Libellé de la question :
" Le Comité des fêtes du 19e arrondissement a organisé, pour la seconde année consécutive, la " Rue des libraires ".
Cette initiative culturelle a connu un grand retentissement dans l'arrondissement.
Or, la Ville de Paris, contrairement à l'an dernier, a refusé d'accorder la subvention qui lui était de nouveau demandée.
Aussi, M. Michel VION, Mmes Martine DURLACH, Mireille MARCHIONI, M. Jean WLOS et les membres du groupe communiste demandent-ils à M. le Maire de Paris de leur indiquer les raisons qui ont conduit la Ville de Paris à prendre cette décision et les mesures qu'il compte prendre pour rétablir cette subvention. "
Réponse (Mme Hélène MACÉ de LÉPINAY, adjoint) :
" Le Comité des fêtes, d'animation et des oeuvres de solidarité du 19ème arrondissement a déposé une demande de subvention au titre de la 2e édition de la Rue des libraires, les 18 et 19 octobre 1997.
Le budget prévisionnel de l'association pour l'ensemble de ses activités de 1997, présenté à l'appui de sa demande de subvention, était arrêté à hauteur de 400.000 F avec un déficit prévisionnel de 226.000 F.
Son examen a fait apparaître que les responsables de l'association n'avaient pas pris en compte, dans les produits prévisionnels de l'année, le montant des différentes subventions de fonctionnement demandées à la Ville de Paris.
Or, le montant total des subventions allouées en 1997 par la municipalité au Comité des fêtes, d'animation et des oeuvres de solidarité du 19ème arrondissement au titre de ses diverses activités, s'élevait, au 20 octobre, à 522.986 F.
Ajoutées aux recettes propres de l'association, ces subventions devaient donc permettre, non seulement d'équilibrer le budget de l'exercice en cours, mais aussi d'assurer le financement des activités qui n'avaient pu être prises en compte par le Comité des fêtes, d'animation et des oeuvres de solidarité du 19ème arrondissement lors de l'approbation de son budget prévisionnel en assemblée générale.
Dans le contexte budgétaire particulièrement rigoureux que connaît la Ville de Paris, la demande de subvention de 15.000 F, déposée par l'association auprès de la direction des affaires culturelles au titre de la Rue des libraires, n'a en conséquence pas été retenue.
Il faut cependant souligner que la direction des affaires culturelles a participé sous une autre forme au soutien logistique de cette opération puisque l'Agence culturelle de Paris, association placée sous sa tutelle, a édité, à l'occasion de la 2ème édition de la Rue des libraires, un plan faisant apparaître les différentes bibliothèques de l'arrondissement et qu'elle a pris à sa charge la réalisation du kiosque dans lequel se sont tenus les ateliers de poésie programmés durant la manifestation. "