Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

41- 1997, DAUC 182 - Classement et fixation des alignements du passage Gambetta (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAUC 182 relatif au classement et fixation des alignements du passage Gambetta dans le 20e.
Madame SCHNEITER, vous avez la parole.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, le classement dans le domaine public de la Ville de Paris et la révision des alignements du passage Gambetta répondent à la demande des riverains qui sont satisfaits du lancement d'une nouvelle enquête publique.
Afin de préserver la tranquillité des riverains du passage et d'éviter qu'il ne soit utilisé comme voie de transit, des habitants suggèrent qu'à l'occasion des travaux d'aménagement, des bornes soient installées au milieu du passage.
Je vous demande donc d'être attentif à cette requête et d'étudier cette proposition ou toute autre, préservant la qualité de vie de ce petit coin de Paris.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Madame SCHNEITER.
Je donne la parole à Mme COUDERC.
Mme Anne-Marie COUDERC, adjoint au nom de la 6e Commission. - Je vous remercie Monsieur le Maire.
Le passage Gambetta a déjà fait l'objet d'une délibération de notre conseil et d'une enquête publique, avec un avis favorable du commissaire enquêteur. Toutefois, une modification de l'emprise a été demandée comme le rappelait Mme SCHNEITER, par les riverains. Une nouvelle enquête publique sera donc organisée en vue du classement dans le domaine public du passage Gambetta. A cette occasion, les riverains pourront donc confirmer leur accord sur ce projet de classement et exprimer leur souhait quant à l'aménagement et à l'exploitation de cette voie.
Il est vrai que le passage ne supporte pas une circulation de transit, et que sa seule fonction doit être une fonction de desserte locale qui restera donc inchangée. Nous serons bien évidemment, comme le souhaite Mme SCHNEITER, très attentifs à la tranquillité souhaitée par les riverains et nous examinerons attentivement leurs propositions.
M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - Merci, Madame COUDERC.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAUC 182.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à l'unanimité. (1997, DAUC 182).