Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

110- QOC 97-474 Question de M. Jean-Pierre REVEAU, élu du Front national, à M. le Maire de Paris sur la nature des travaux entrepris avenue Mallarmé (17e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



Libellé de la question :
" Les riverains de l'avenue Mallarmé (17e) sont étonnés de la nature des travaux entrepris dans cette avenue et des conséquences sur l'environnement. Un trou a été creusé dans la chaussée, face au square Sainte-Odile. Selon un panneau indicateur, ce serait la Compagnie générale des Eaux qui serait le maître d'oeuvre du chantier.
Cependant, ce mini-chantier ne semble pas être la source d'une activité débordante. Mais ce qui choque le plus les riverains, c'est la pose inexplicable de
2 énormes panneaux publicitaires sur les barrières du chantier défigurant ainsi cette portion de l'avenue. Pour certains, ce n'est pas la première fois que de tels panneaux fleurissent dans des lieux où ils n'ont rien à faire et ce, à quelques mois d'élections.
M. Jean-Pierre REVEAU demande à M. le Maire de Paris de lui indiquer la nature exacte de ces travaux, comment une société de publicité peut ainsi installer n'importe où des panneaux et enfin, de lui communiquer copies des autorisations ainsi que des contrats liant la Mairie de Paris à cette société de publicité. "
Réponse (M. Claude-Gérard MARCUS, adjoint) :
" Le chantier auquel fait référence la question, est situé avenue Stéphane-Mallarmé au droit du square Sainte-Odile. Il est réalisé par la Compagnie des Eaux de Paris et consiste en la réalisation d'un puits de service permettant de retirer les canalisations défectueuses et d'approvisionner le matériel neuf, l'ensemble étant normalement protégé par des palissades. Ces travaux sont pour leur part réalisés en égout, dans des conditions difficiles. C'est la raison pour laquelle l'activité est réduite en surface.
Deux dispositifs publicitaires portatifs ont été installés le 5 novembre 1997 par la société Dauphin, concessionnaire de l'affichage publicitaire sur les propriétés communales, dans le cadre de la convention passée avec la Ville de Paris le 24 décembre 1980.
Cette convention autorise notamment le concessionnaire, moyennant le versement d'une redevance, à installer des panneaux publicitaires sur les palissades et dépendances de chantiers publics ouverts sur la voie publique pour l'exécution de tous travaux - ainsi que la loi du 29 décembre 1979 le prévoit expressément - et sous réserve qu'ils soient en outre exploités dans le cadre de la réglementation publicitaire en vigueur à Paris.
Les panneaux qui seront démontés à la fin du chantier, obéissent bien entendu à cette réglementation, étant situés en zone publicitaire de régime général. "