Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

68- QOC 97-452 Question de M. Serge BLISKO et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris sur le ramassage des feuilles mortes en automne.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



Libellé de la question :
" A chaque automne, les arbres des avenues et boulevards parisiens perdent leurs feuilles qui jonchent le sol.
Cette année, les conditions météorologiques (grand coup de vent dans la première quinzaine de novembre) ont accentué et centré ce phénomène, rendant dangereux les cheminements sur les trottoirs, en particulier pour les personnes âgées et les personnes à mobilité réduite.
M. le Maire de Paris peut-il expliquer quel dispositif et quels moyens humains et techniques sont prévus pour remédier à ce dangereux désagrément. "
Réponse (M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint) :
" Entre les mois de septembre et de décembre, les quelques 89.000 arbres parisiens produisent près de 100.000 mètres cubes de feuilles mortes.
Afin d'éviter les engorgements provoqués par leur évacuation naturelle en égout et pour assurer la permanence de la propreté des rues de Paris, l'enlèvement des feuilles mortes est assuré quotidiennement au fur et à mesure de leur chute.
Les feuilles sont rassemblées en tas au râteau ou à l'aide d'une souffleuse par des équipes spécialement constituées pour cette tâche, mises en sac et évacuées par engins triporteurs et bennes ou aspirées par des engins spéciaux.
Les feuilles collectées sont ensuite incinérées dans les usines d'Ivry, Issy ou Saint-Ouen.
Lors de chutes importantes, tout le personnel disponible dans les services locaux est affecté aux tâches de ramassage des feuilles : de 200 à 1000 heures de travail par jour, manuelles ou au moyen des engins cités plus haut, par arrondissement, selon la densité d'arbres des secteurs considérés.
L'automne 1997 a été marqué par deux forts coups de vent au cours des week-ends des 1er et 8 novembre qui ont provoqué une abondante chute de feuilles et rendu particulièrement difficile la tâche des équipes municipales. "