Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

94- QOC 97-490 Question de M. Paul AURELLI et des membres du groupe " Rassemblement pour Paris " à M. le Préfet de police au sujet des interdictions de stationnement, les mercredis et samedis matins, lors du marché Belgrand (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



Libellé de la question :
" Les mercredis et samedis matin, lors du marché Belgrand (rues Belgrand, de la Chine et place Edith-Piaf) (20e), des panneaux matérialisant l'interdiction de stationner pour les véhicules de tourisme devraient permettre aux commerçants de pouvoir garer leur véhicule utilitaire.
Malheureusement, cette interdiction n'est que peu respectée et ces commerçants sont obligés de se garer en double file, ce qui entrave énormément la circulation et entraîne des manifestations intempestives de klaxons de la part d'automobilistes irrités, ainsi que des difficultés pour les commerçants.
M. Paul AURELLI et les membres du groupe " Rassemblement pour Paris " demandent à M. le Préfet de police quelles mesures il compte prendre pour faire respecter les interdictions de stationnement des véhicules de tourisme. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Les problèmes de stationnement que rencontrent les commerçants du marché Belgrand ne sont pas méconnus des services de police.
Ils proviennent du non-respect, de la part de quelques automobilistes, de la réglementation relative au stationnement dans la rue du Capitaine-Ferber, le long du terre-plein de la place Edith-Piaf et dans la rue de la Chine (20e).
Dans ces deux voies, le stationnement est réservé aux commerçants les jours de marché.
J'ai renouvelé les consignes aux effectifs de police chargés de la surveillance de ce secteur, afin que toutes les infractions constatées aux abords du marché Belgrand soient sanctionnées. "