Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

101- QOC 97-493 Question de Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE à M. le Préfet de police sur les problèmes liés à la prostitution, du boulevard Suchet jusqu'au pont Raffet.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



Libellé de la question :
" Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE appellent l'attention de M. le Préfet de police sur les problèmes liés à la prostitution du boulevard Suchet jusqu'au pont Raffet (16e).
Cette activité entraîne de nombreuses nuisances pour les riverains, notamment une recrudescence des cambriolages et un sentiment très fort d'insécurité.
Mme Danièle GIAZZI, MM. Gérard LEBAN et Dominique CANE souhaiteraient connaître les mesures que compte prendre M. le Préfet de police pour remédier à ce problème. "
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
" Situé à proximité du bois de Boulogne, le boulevard Suchet fait l'objet d'une attention particulièrement soutenue de la part des services de police en raison des activités de prostitution qui s'y déroulent.
Comme vous le savez, la législation (article R 625-8 du nouveau code pénal) ne réprime pas la prostitution en tant que telle, mais uniquement le racolage actif dont les éléments de preuve sont difficiles à réunir.
Dans le cadre juridique en vigueur, l'effort des effectifs de police n'en demeure pas moins soutenu afin d'améliorer le physionomie générale du boulevard Suchet.
Des opérations de contrôle de la prostitution y sont régulièrement effectuées.
Elles portent en priorité sur la répression systématique du racolage actif, des exhibitions sexuelles, des infractions au regard du séjour en France pour les personnes d'origine étrangère, de même que sur la verbalisation des infractions au Code de la route commises par les automobilistes " clients " et les prostituées utilisant des camionnettes.
Les missions de surveillance et de contrôle exercées par la brigade de répression du proxénétisme ont permis de maintenir une présence limitée de la prostitution sur cette voie, où cinq femmes se livrent habituellement à cette activité en fin d'après-midi et en début de soirée.
Aucune infraction pénale n'a, jusqu'à présent, pu être relevée à l'encontre de ces personnes.
Par ailleurs, aucun élément ne permet d'établir une corrélation entre cette activité et les vols par effraction dénoncés par les riverains.
A cet égard, les données statistiques mettent en évidence que seuls 12 cambriolages ont été portés à la connaissance des services de police du commissariat de la Muette et d'Auteuil depuis le début de l'année 1997.
Il convient, en outre, d'indiquer que l'opération tranquillité-vacances, consistant en un renforcement des surveillances policières à la demande des Parisiens lorsqu'ils s'absentent pendant la période estivale, a permis d'améliorer l'efficacité de la lutte contre les vols par effraction.
L'action policière n'en sera pas moins poursuivie avec constance et résolution sur ce secteur de la Capitale. "
V - Questions des élus non inscrits.