Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

70- QOC 97-454 Question de M. Jean-Marie LE GUEN et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris au sujet de la crèche Dunois, boulevard Vincent-Auriol (13e).

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



Libellé de la question :
" La crèche Dunois est une crèche de 72 berceaux qui se trouve dans l'ensemble immobilier du square Dunois situé boulevard Vincent-Auriol (13e).
M. Jean-Marie LE GUEN et les membres du groupe socialiste et apparentés ont eu, ici même, l'occasion de débattre à plusieurs reprises de la dégradation de cet ensemble sur dalle et plus particulièrement de la galerie commerciale où le seul commerce de proximité restant ouvert est une boulangerie.
Cette galerie obsolète est devenue un lieu désert et insécurisant. L'éclairage est insuffisant, les murs couverts de graffitis. Elle est aussi devenue, pour un certain nombre de marginaux, un "cabinet d'aisances".
La crèche subit, elle aussi, les nuisances de l'environnement ; ses murs sont régulièrement couverts de graffiti, les abords immédiats sont transformés en urinoirs, une odeur pestilentielle s'en dégage.
Pour y accéder à partir du boulevard Vincent-Auriol, les usagers sont obligés d'emprunter des accès à la fois peu commodes, mais surtout jonchés d'excréments humains.
M. Jean-Marie LE GUEN et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent à M. le Maire de Paris ce qu'il compte faire pour résoudre ce problème de santé publique et améliorer l'environnement immédiat de cette crèche relevant de la Ville de Paris. "
Réponse (M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint) :
" La crèche Dunois se trouve placée au sein de l'ensemble immobilier du Square Dunois qui est de statut privé sur lequel, depuis 1995, l'Atelier Parisien d'Urbanisme a conduit, à la demande des élus du 13e arrondissement, une étude de remise en valeur.
L'entretien et la qualité des abords de l'ensemble immobilier posent en effet des problèmes délicats qui nuisent à la qualité de vie des habitants et notamment aux utilisateurs de la crèche.
C'est pourquoi, le projet de revalorisation s'est notamment tourné vers l'amélioration de la qualité des accès : il prévoit une participation de la Ville, à hauteur de 500.000 F, à la rénovation de l'accès du boulevard Vincent Auriol menant à la crèche.
Parallèlement, à la demande des copropriétaires privés qui participent à l'ensemble de l'opération, la fermeture nocturne du centre commercial est envisagée, mais suppose le réaménagement d'un nouvel accès pour les locataires de la Tour Mikerinos voisine.
Cet aménagement intégrant un nouvel accès a été soumis aux associations et copropriétaires concernés.
L'amélioration des conditions de circulation doit permettre de limiter au mieux les troubles de voisinage, qui sont la source essentielle des dysfonctionnements du secteur.
La phase opérationnelle du projet et son calendrier prévisionnel doivent être adoptés lors de la prochaine assemblée générale des copropriétaires programmée au début de l'année 1998.
Un consensus ne s'étant pas dégagé pour le moment au sein de l'assemblée des copropriétaires, Jacques TOUBON et Anne-Marie COUDERC vont présider, dans les prochaines semaines, une réunion de travail afin qu'un accord soit trouvé.
Indépendamment du projet d'ensemble destiné à résorber ce problème de fond, le service local du nettoiement intervient ponctuellement, de sa propre initiative et repeint le mur extérieur de la crèche. Il n'est pas en mesure, compte tenu des techniques très spécifiques de dégraffitage, de traiter les graffiti situés aux niveaux élevés, qui exigent la mise en place de matériels spéciaux de type nacelles. Une réflexion est en cours pour envisager la mise en place, avant un nettoyage complet de la façade par le propriétaire, de dispositifs anti-escalade. "