Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 1997
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

47- 1997, DLH 277 - Réalisation par la S.E.M.E.A. -XV d'un programme de construction situé 5 et 13-13 bis, impasse du Mont-Tonnerre (15e). - Modification de la délibération 1997 DLH 76-1°, en date du 23 juin 1997. - Fixation définitive de la durée du bail emphytéotique relatif audit programme.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 1997



M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DLH 277.
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER. - Monsieur le Maire, l'essentiel des deux impasses du Mont-Tonnerre et de l'Astrolabe a été sauvé après bien des péripéties, mais ce projet pourrait être amélioré concernant le programme de construction des 5, 13 et 13 bis, impasse du Mont-Tonnerre.
Tout d'abord, le mur de cette construction est mitoyenne et en appui sur l'immeuble des numéros 4 et 6 de l'impasse de l'Astrolabe. Le mur aveugle de ce nouvel édifice va surplomber de six mètres le deuxième étage du 4 et 6, impasse de l'Astrolabe, ce qui va plonger, une fois encore, dans la pénombre une partie des logements existants.
L'immeuble du 4 et 6, impasse de l'Astrolabe qui a été entièrement restauré est l'un des derniers témoins de ce qu'était une belle maison villageoise du début du XIXe siècle dans le faubourg de Vaugirard. Il a été couvert de graves fissures lors de la démolition d'un autre immeuble faite en dépit du bon sens. Vous imaginez combien les habitants sont inquiets devant ce nouveau chantier à venir.
Vous savez que, contrairement au reste de l'opposition, je ne critique pas systématiquement tous les programmes de construction P.L.I. Mais, dans le cas présent, un programme P.L.A. serait plus pertinent car il y en a fort peu dans le 15e. Il faut absolument permettre à des personnes aux revenus modestes de pouvoir rester ou se réinstaller dans cet arrondissement.
N'oubliez pas que la rénovation bulldozer du 15e arrondissement a vidé peu à peu les quartiers populaires qui le constituaient : ouvriers, retraités, artisans, petits commerçants, toute cette diversité sociale qui rendait ces quartiers vivants et chaleureux a disparu.
Certes, il ne s'agit que de 18 logements, mais il faut un début à tout.
Si ce n'est pas le cas, je m'abstiendrai sur ce projet.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je donne la parole à M. BULTÉ.
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Malheureusement, on ne peut pas donner satisfaction à Mme SCHNEITER. Cette opération visant la construction de 18 P.L.I. a reçu l'agrément du Conseil de Paris en séance du 23 juin 1997.
Le projet de délibération a seulement pour objet de fixer la durée du bail emphytéotique afférent au programme voté, suite à la délibération du Conseil de Paris. Le chantier a été ouvert au 1er septembre 1997.
M. Jean-François LEGARET, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 277.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe communiste ayant voté contre, Mme SCHNEITER s'étant abstenue. (1997, DLH 277).