Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, Voeu déposé par Mmes Roxane DECORTE, Laurence DOUVIN, Brigitte KUSTER, M. Patrick TRÉMÈGE et les membres du groupe U.M.P. relatif à l’enquête publique sur le projet “Tram’Y” Saint-Denis, Epinay-sur-Seine, Villetaneuse.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2006


 

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Nous passons à l?examen du v?u référencé n° 204 dans le fascicule, déposé par le groupe U.M.P., relatif à l?enquête publique sur le projet ?Tram?Y?.

Madame DOUVIN, je vous donne la parole.

Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Ce projet fait l?objet d?une enquête publique jusqu?au début du mois de janvier de l?année prochaine. La motivation de ce v?u est une motivation dictée par la compatibilité des installations et la cohérence des matériels. Nous savons que l?écartement du T1 est de 2,40 mètres, celui du T2, de 2,40 mètres, du tramway des Maréchaux sud, de 2,65 mètres.

Il nous paraît donc important que le projet de ?Tram?Y? intègre des mesures conservatoires pour que la circulation des tramways, justement de gabarit de 2,65 mètres, soit possible et nous demandons que cette requête soit transmise dès que possible, avant la fin de l?enquête publique, à la Commission d?enquête publique.

Je pense qu?il est important que cela soit réalisé, dans la mesure où le choix du gabarit de ?Tram?Y? engage l?avenir. Si une plateforme dédiée aux gabarits larges peut voir circuler des tramways étroits, il est évident que la réciproque n?est pas vraie et il faudrait donc pouvoir revenir sur ce gabarit.

Je vous remercie.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Merci, Madame DOUVIN.

Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Madame DOUVIN, pour cette intervention.

C?est un sujet auquel on a eu l?occasion de réfléchir au moment de la programmation du T3 et de sa compatibilité avec le tramway T2 et les matériels concernés. Se posait la question suivante : faut-il qu?il y ait le même matériel sur toutes les lignes, quel que soit leur niveau de fréquentation, le nombre de passagers, etc. ?

Je dois vous avouer qu?au-delà de l?aspect théorique qui serait satisfaisant de se dire que l?on met le même matériel sur l?ensemble des lignes, de fait, cela ne répond pas vraiment à des nécessités et pour un avantage extrêmement faible (l?hypothèse où peut-être, un jour, une rame d?une ligne circulerait sur une autre ligne ou que l?on pourrait rendre les lignes interchangeables), on a des coûts relativement importants.

En effet, faire de l?insertion urbaine dans des voies qui sont relativement complexes comme celles de la Seine-Saint-Denis pour le ?Tram?Y? pour un tramway de 2,40 mètres ou pour le faire pour un tramway de 2,65 mètres, sachant que ce sont deux tramways qui doivent circuler parallèlement, donc cela peut paraître? Finalement, 25 centimètres, on peut se dire que c?est peu de chose, mais deux fois 25 centimètres, on arrive déjà à 50 centimètres, plus la prise en compte de l?ensemble des éléments, c?est finalement quelque chose qui, sur la voirie parisienne, notamment des Maréchaux, peut apparaître comme un détail, mais sur la voirie d?un certain nombre de villes, relativement complexe.

J?aurais bien aimé pouvoir vous donner satisfaction et appeler à voter favorablement un v?u qui va dans le sens du tramway. Pour une fois que vous proposiez quelque chose pour un tramway, cela m?aurait fait plaisir ! Mais, malheureusement, je vais encore être obligé de donner un avis défavorable parce que la proposition que vous faites là me paraît contradictoire avec la nécessité que ce tramway puisse avancer rapidement dans les villes concernées : Saint-Denis, Epinay-sur-Seine et Villetaneuse, et dans lesquelles il n?y a pas l?espace pour pouvoir faire un tel aménagement ou en tout cas, il demanderait de revoir complètement l?aménagement.

Je donnerai un avis défavorable.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Oui, Madame DOUVIN ?

Il y a là un nouveau couple politique très contradictoire : le couple BAUPIN-DOUVIN.

Madame DOUVIN, vous avez la parole, brièvement, pour une explication de vote.

Mme Laurence DOUVIN. - Je ne sais pas si le couple est vraiment nouveau, mais bon ! Je ferai effectivement une explication de vote sur ce sujet.

Je suis un peu étonnée de la réponse de M. BAUPIN, étant donné que ce tramway ?Tram?Y?, s?il était élargi, pourrait quand même dans l?avenir véritablement soulager la ligne 13 et, au moment où on est encore au niveau de l?enquête publique, je suis étonnée que M. BAUPIN semble dire que le fait d?avoir des matériels différents ne soit pas véritablement une gêne. Il me semble que, dans d?autres pays, par exemple, en Allemagne le matériel est unique, uniforme, a un gabarit unique. Je pense qu?il est important que ce v?u soit voté et je regrette que M. BAUPIN ne s?y prête pas.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe U.M.P., assortie d?un avis défavorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstention ?

La proposition de v?u est repoussée.