Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Vœu déposé par le groupe communiste relatif au retour à une gestion publique du parc de stationnement “Haut de Belleville”.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2006


 

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Mes chers collègues, nous allons passer maintenant à l?examen du v?u référencé n° 196 dans le fascicule, relatif au retour à une gestion publique du parc de stationnement ?Haut de Belleville?, déposé par le groupe communiste.

Je donne la parole à M. COMBROUZE.

M. Francis COMBROUZE. - Ce v?u a pour objet d?éviter qu?un parking, qui accueille 680 places, qui est aujourd?hui en possession de l?O.P.A.C. et avec un bail commercial devenu vacant, qui est mis sur le marché à 1,2 million d?euros en première offre du gérant, fasse l?objet d?une spéculation.

Il s?agit, en effet, dans ce quartier des Hauts de Belleville d?une offre extrêmement intéressante, dans la mesure où il y a un déficit extrêmement important dans cette partie du 20e arrondissement. Le gestionnaire de ce grand parking souhaite céder ce bail commercial.

Nous rappelons que l?O.P.A.C. a sous-traité la gestion de 14.000 places de parkings à des entreprises, que celles-ci sont souvent situées dans des quartiers très stratégiques, avec des parkings importants dans l?offre, entre 300 et 800 places. Et il nous semble tout à fait normal que la gestion de ces parkings revienne à un opérateur que la Ville pourrait désigner.

Nous suggérons donc que la Ville ou l?un de ses opérateurs propose dans les meilleurs délais une offre de rachat de bail du parking de l?ensemble immobilier des Hauts de Belleville, 680 places, de manière que l?ensemble des résidents de proximité, comme des locataires des immeubles sociaux à proximité, voient là une proposition d?offre de stationnement correspondant à une possibilité tarifaire intéressante et que la Ville ou l?un de ses opérateurs ne se désintéresse pas de cette offre importante de stationnement dans cette partie du 20e arrondissement de Paris.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Merci, Monsieur COMBROUZE.

Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Merci, Monsieur COMBROUZE, pour ce v?u dont je sais qu?il est inspiré par un élu de votre formation politique dans le 20e arrondissement, Jacques BAUDRIER, qui est particulièrement actif sur ces questions et nous avons souvent l?occasion d?en discuter ensemble, puisque je suis moi aussi élu de cet arrondissement. je connais donc la situation de ce parking et il a eu raison d?attirer notre attention dessus.

J?ai moi-même écrit au président de l?O.P.A.C., voici deux mois, sur ce sujet pour que nous essayions de trouver une réponse, ainsi que sur d?autres parkings, mais celui-là est sans doute celui sur lequel il est le plus possible d?avancer assez rapidement. C?est la raison pour laquelle je donnerai un avis favorable à ce v?u qui permet d?acter la volonté de la Ville de chercher une solution.

Ce qui est clair, c?est qu?il reste encore un certain nombre d?éléments juridiques, économiques et commerciaux qui doivent être finalisés entre la Ville et l?O.P.A.C., voire éventuellement en y incluant un opérateur de stationnement, comme la SAEMES, par exemple, au hasard. D?ailleurs, la SEAMES a déjà pris des contacts en ce sens pour aboutir. Il est clair que, si nous pouvions avoir une réponse qui trouve, à la fois d?un point de vue juridique et économique, un bon équilibre, ce serait une offre de stationnement résidentiel sur le secteur qui serait très significative.

C?est donc un très bon projet qui va complètement dans le sens de la politique des déplacements et du stationnement de la Ville. Je donne un avis favorable à ce v?u.

M. Pascal CHERKI, adjoint, président. - Merci, Monsieur BAUPIN. Avec un avis favorable.

Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe communiste, assortie d?un avis favorable de l?Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

La proposition de v?u est adoptée. (2006, V. 431).