Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

Condoléances.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2006


 

M. LE MAIRE DE PARIS. - Mes chers collègues, le Conseil de Paris a appris avec une très grande tristesse le décès, survenu le 21 novembre 2006 de M. Philippe Farine, ancien député et ancien conseiller de Paris.

(Les conseillers se lèvent).

Homme de conviction, Philippe Farine, militant à la jeunesse étudiante chrétienne, fut l?un des dirigeants du mouvement ?C?ur Vaillant?, de 1935 à 1938.

Durant la guerre, il est blessé et manifeste une conduite héroïque lors de la Campagne de France. Prisonnier, il restera cinq années en Allemagne, malgré de nombreuses tentatives d?évasion.

Philippe Farine fut député des Alpes-de-Haute-Provence, de 1946 à 1951, sous l?étiquette du Mouvement républicain populaire.

Secrétaire général, puis Président, de 1968 à 1977, du Comité catholique contre la Faim et pour le Développement, il rejoint le parti socialiste, en 1974. Il y assume notamment la fonction de délégué national à l?Immigration.

Elu en 1983 dans le 12e arrondissement dont il devient une figure marquante et attachante, il siège au Conseil de Paris, de 1983 à 1989, puis de 1993 à 1995.

Il participe aux travaux de la 4e Commission et de la Commission du Règlement.

Très sensible aux questions sociales et singulièrement aux conditions de vie de la population immigrée, il fonde, en 1987, l?association ?Générique?. Son objet vise précisément à mieux faire connaître les phénomènes migratoires par des activités scientifiques et culturelles.

Philippe Farine fut également membre du Haut Conseil à l?Intégration, de 1990 à 1997. Pour sa compétence incontestée dans ce domaine, j?avais moi-même tenu à lui confier, dès 2001, la présidence du Comité de pilotage du Conseil de la citoyenneté des Parisiens non communautaires.

Philippe Farine était respecté de tous pour sa sagesse, sa sincérité et son humanisme. Ceux qui ont eu la chance de le côtoyer conserveront le souvenir d?un homme d?une droiture exemplaire, d?un citoyen et d?un élu passionné dont la voix portait haut et fort les idées et les valeurs auxquelles il demeura toujours fidèle.

Philippe Farine était officier dans l?Ordre national de la Légion d?Honneur et titulaire de la croix de guerre 1939-1945. Au nom du Conseil de Paris et, en mon nom personnel, je veux exprimer à son épouse, Jeannine, à ses enfants Marie-France et Michel, à ses petits-enfants ainsi qu?à l?ensemble de leur famille, de leurs proches, les condoléances émues et sincères de notre Assemblée. Je veux leur renouveler le témoignage de mon affection fidèle.

(L?Assemblée, debout, observe une minute de silence).