Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Decembre 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DVD 248 - Autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de groupement de commande au titre de l’article 8 du Code des marchés publics avec le Ministère des Transports, de l’Equipement, du Tourisme et de la Mer, Service d’Etudes Techniques des Routes et Autoroutes (SETRA) pour l’évolution et la maintenance d’un logiciel d’étude d’accidentologie sur la voie publique.

Débat/ Conseil municipal/ Décembre 2006


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous passons à l?examen du projet de délibération DVD 248 concernant une autorisation à M. le Maire de Paris de signer une convention de groupement de commandes au titre de l?article 8 du Code des marchés publics avec le Ministère des Transports, de l?Equipement, du Tourisme et de la Mer, Service d?Etudes Techniques des Routes et Autoroutes (SETRA) pour l?évolution et la maintenance d?un logiciel d?étude d?accidentologie sur la voie publique.

Madame KUSTER, vous avez la parole.

Mme Brigitte KUSTER. - Merci, Madame la Maire.

Pour revenir sur le projet de délibération précédent, en effet apparemment je ne suis pas sûre que tout cela ait été évoqué dans le détail tel que vous venez de le dire, Monsieur le Maire. En tout état de cause, apparemment nous allons dans le même sens. Donc je pense que toute polémique dans votre réponse était inutile.

Concernant le projet de délibération relatif à l?adoption par la Mairie de Paris du progiciel ?Concerto?, ce serait peut-être une réponse, Monsieur le Maire, à la question que nous nous posions précédemment sur l?accidentologie et l?analyse des deux-roues, puisque vous proposez que la Ville prenne en charge les coûts d?investissement d?une nouvelle version du progiciel ?Concerto? d?étude d?accidentologie sur la voie publique pour un coût de 150.000 euros.

En contre partie, la Ville aura un accès gratuit au support du logiciel et pourra donner son avis sur les spécifications des versions futures. C?est bien d?ailleurs le moins que l?on puisse obtenir de pouvoir utiliser et de participer à la définition d?un outil que l?on paiera entièrement.

Au-delà de cet accord, il serait du plus grand intérêt que soit portées à la connaissance des conseillers de Paris toutes les études concernant les accidents et les bilans, notamment en ce qui concerne les évolutions constatées lorsqu?il y a eu des travaux modifiant les voiries et leurs conditions d?utilisation.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint, au nom de la 3e Commission. Oui, je n?ai rien contre le fait que la Préfecture de police donne toutes les informations qu?elle peut donner. C?est à la Préfecture de police qu?il revient d?indiquer dans quelles conditions elle peut donner plus d?informations.

Cela m?intéresse encore plus, là où il y a vraiment des accidents. C?est-à-dire pas tellement là où on a fait des aménagements mais surtout sur tous les axes où rien n?a été fait et qui sont les plus accidentogènes dans Paris : les Champs-Elysées, la place de la Concorde, l?avenue Denfert-Rochereau, l?avenue du Général Leclerc, etc., tous ces endroits sur lesquels aucun aménagement n?a été fait et où la vitesse est très largement supérieure dans beaucoup de cas à la vitesse autorisée, ce qui explique qu?il y a beaucoup d?accidents, encore beaucoup trop dans Paris. Mais je renvoie aux statistiques qui ont été publiées dans la presse, il y a quelques jours, et qui montrent que la diminution de l?accidentologie dans la Capitale, en tout cas les accidents mortels, est de l?ordre de 30 % par rapport à ce qu?elle était dans la mandature précédente. Je pense que chacun peut regarder sa part de responsabilité. Si vous voulez faire de la polémique, on peut en faire il n?y a pas de problème.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 248.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DVD 248).