Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif à l'aménagement de la gare Masséna, dans le 13e arrondissement. Vœu déposé par l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2008


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Le voeu n° 54 du groupe "Les Verts" et le v?u n° 54 bis de l'Exécutif ont trait à l'aménagement de la gare Masséna.

La parole est à M. CONTASSOT pour une minute.

M. Yves CONTASSOT. - Il serait tout à fait dommageable que notre Conseil renonçât à exercer la suite du vote qu'il fit en mars 2008. Nous votâmes en effet le principe d'un bail emphytéotique sur ce lieu de la gare Masséna au profit d'une association, d'une coopérative, "2R2C", l'association du théâtre et de la marionnette. Certes, des difficultés se firent jour au plan financier, mais de notre point de vue, il n'est pas nécessaire de revenir sur le projet.

C'est pour cela qu'en accord unanime du Conseil d'arrondissement, nous demandons qu'un financement, et pas forcément la totalité de celui-ci, soit dégagé dans les meilleurs délais pour que nous puissions mettre en oeuvre ce projet et qu'on ne le remette pas complètement à plat. C'est pour cela que nous maintenons le voeu n° 54 et nous demandons à l'Exécutif de ne pas mettre en oeuvre le voeu n° 54 bis de manière à faire avancer ce projet qui, je le dis, sera voté par la Région et financé par la Région lors de sa prochaine commission permanente ; la Ville se ridiculiserait en bloquant le dossier alors que tous les partenaires sont d'accord.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Monsieur GIRARD, vous avez la parole sur ce cas épineux.

M. Christophe GIRARD, adjoint. - Très épineux, surtout quand il y a la pression de la Région.

Sur le plan budgétaire, les premières estimations portent le coût du projet à 2.500.000 euros, dont 1.125.000 euros à la charge de la ville, 30 % à la charge de la région et le solde à la charge de l'association par prêt bancaire. Mais il se révèle considérablement plus coûteux aujourd'hui puisque le budget prévisionnel établi est passé à 4.500.000 euros en valeur de juin 2008, soit 5.600.000 euros en valeur 2012. Première difficulté épineuse, sur le plan budgétaire.

Deuxième difficulté épineuse sur le plan patrimonial et j'associe bien entendu Colombe BROSSEL. La gare est un bâtiment P.V.P., ce qui veut dire dans un langage plus civilisé Protection Ville de Paris. Le projet de la coopérative 2R2C, associé au théâtre de la marionnette, prévoit d'installer deux salles d?au moins 7,50 mètres de hauteur nécessitant une surélévation du bâtiment d?au moins 1,20 mètre, ce qui touche par définition la structure du bâtiment. Le projet architectural doit donc intégrer cette dimension patrimoniale et être validé par la commission du vieux Paris. Deuxième difficulté épineuse.

Sur le plan juridique, il semble aujourd'hui préférable que la Ville conserve la maîtrise d'ouvrage de l'opération, et s'agissant de la Z.A.C. "Paris-Rive gauche", fasse appel à la S.E.M.A.P.A. pour une délégation de maîtrise d'ouvrage. J'associe évidemment Mme HIDALGO.

Compte tenu de l'évolution du budget, un réexamen du montage juridique antérieurement envisagé se révèle nécessaire. Compte tenu de ces éléments - ne croyez pas que c'est une sortie par une porte dérobée -, compte tenu de ces éléments et dans l'attente des arbitrages définitifs du plan d'investissement pluriannuel pour Paris 2009-2014, appelé de façon barbare P.I.P.P., nous ne sommes pas en mesure d'affirmer que les travaux pourront être engagés dès l'année prochaine dans la gare Masséna. Voilà.

Notre parole doit être claire. Je vais relire les éléments du voeu de l'exécutif en espérant vous convaincre car si vous ne le votiez pas et que nous n'avions pas la majorité, nous retarderions ce que vous souhaitez de votre v?u en obtenant les financements de la Région.

Le Conseil de Paris émettrait donc le v?u que la Ville de Paris réévalue à court terme les modalités d'implantation de la coopérative "2R2C et du théâtre de la marionnette à Paris" au sein de la gare Masséna compte tenu de l'évolution financière du projet, qui n'est pas une petite évolution - on double le projet

- et des capacités de financement de la Ville de Paris - les temps sont durs -, et explore toutes les pistes possibles pour l'implantation à Paris d'un lieu dédié au cirque, aux arts de la rue et à la marionnette - je vous rappelle que je me suis engagé sur le volet marionnette avant la fin de la mandature - et s'engage à proposer une solution d'implantation avant la fin de la mandature à la coopérative "2R2C" et indépendamment, si nécessaire, au théâtre de la marionnette à Paris.

Je vous en supplie : votez ce v?u.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - En réponse à votre v?u, il y a un v?u n° 54 bis de l'Exécutif. Maintenez-vous votre voeu n° 54 ?

M. Yves CONTASSOT. - En deux minutes, conformément au règlement intérieur et pour une explication de vote, nous allons maintenir notre v?u parce que nous ne pensons pas qu'il serait bien que l'on continue à dépenser 18.000 euros par mois pour gardienner ce lieu. Sachant qu?étant moi-même membre de la Commission du Vieux Paris, et je parle sous la responsabilité de plusieurs autres membres, le débat a eu lieu. Il y a eu des controverses mais pas de blocage en commission sur ce projet.

Je sais qu'il y a des réticences au sein du cabinet du Maire, mais cela ne vaut pas décision. Le Maire lui-même, me semble-t-il, et d'après nos informations, est assez favorable au projet. En tout cas, c'est ce qui nous a été dit en Conseil d'arrondissement.

Qu'il y ait des difficultés financières, que l'on puisse en rediscuter, nous ne le contestons pas. Néanmoins, ne pas accepter qu'il y ait un début d'engagement financier serait extrêmement préjudiciable. Je pense que tout le conseil d'arrondissement ne le comprendrait pas.

C'est pourquoi nous demandons véritablement à la majorité d'accepter ce voeu du Conseil d'arrondissement et de le voter, même s'il doit y avoir une nouvelle discussion sur les modalités financières : ce n'est pas contradictoire avec notre voeu.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur CONTASSOT.

Je mets aux voix, à main levée, le voeu déposé par le groupe "Les Verts" assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est rejeté.

Mme Laurence DOUVIN. - Nous nous abstenons !

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le voeu présenté par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s'abstient ?

Le v?u est adopté. (2008, V. 250).