Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe U.M.P.P.A. relatif à l'expérimentation du stationnement résidentiel sur les aires de livraison.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2008


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons au voeu n° 81 du groupe U.M.P.P.A. concernant l'expérimentation du stationnement résidentiel sur les aires de livraison.

La parole est à Mme DOUVIN, si elle le souhaite, bien sûr.

Mme Laurence DOUVIN. - Ce v?u se rapporte à l'expérimentation du stationnement sur les aires de livraison et je souhaiterais simplement me faire l'écho du conseil d'arrondissement du 14e puisqu'il a adopté à l'unanimité un voeu qui demande que l'expérimentation qui va démarrer bientôt dans les 3e et 17e arrondissements soit étendue au 14e arrondissement.

Je vous remercie.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - La parole est à Mme LEPETIT pour répondre à Mme DOUVIN, s'il vous plaît.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Oui, Monsieur le Maire.

Mme DOUVIN est bien placée pour savoir que je ne peux pas accepter ce v?u, même si j'ai bien compris qu'elle le présentait au nom des élus du 14e, et notamment des élus du groupe U.M.P. qui l'ont déposé.

Mme DOUVIN le sait, nous avons décidé de travailler à une expérimentation qui concerne deux arrondissements : le 3e et le 17e. Nous avons déjà eu l'occasion d'en parler.

Je me réjouis que cette proposition d'expérimentation dans deux arrondissements suscite un tel intérêt et que d'autres arrondissements aient envie que nous puissions aussi faire l'expérimentation chez eux. Mais comme son nom l'indique, une expérimentation doit commencer et se terminer. Elle doit faire l'objet d'un bilan et si elle fonctionne bien, nous pourrons à ce moment-là l?étendre.

Or, pour le moment, nous n'avons pas démarré réellement, même si nous avons déjà eu des réunions de travail avec le Préfet de police et avec les deux maires d'arrondissement concernés. Je profite d'ailleurs de ce v?u pour rappeler un impératif : celui de prendre en compte les besoins de stationnement dans certains quartiers, mais aussi celui d'assurer aux commerces et établissements qui se font livrer la nuit ou tôt le matin des conditions d'approvisionnement satisfaisantes.

Je tiens d'ailleurs à présenter ce dispositif aux professionnels de la livraison et aux chambres consulaires. Ce point sera donc inscrit à l'ordre du jour du prochain comité de suivi de la charte des bonnes pratiques des transports et livraisons de marchandises dans Paris, que je réunis le 18 décembre prochain.

Bien sûr, au terme de cette expérimentation qui devrait prendre effet dès le début du mois de février et qui devrait durer six mois, il conviendra d'établir une évaluation pour, je l'espère, l?étendre à d'autres arrondissements de Paris.

Donc, je demande le retrait de ce v?u, bien sûr.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Madame DOUVIN, maintenez-vous votre v?u ?

Mme Laurence DOUVIN. - Comme c'est le voeu de l'intégralité du Conseil d'arrondissement, je le maintiens.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par Mme DOUVIN pour le groupe U.M.P.P.A. assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.