Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par Mme Brigitte KUSTER, M. Jérôme DUBUS et les élus du groupe U.M.P.P.A. relatif au dispositif "correspondants de nuit". Vœu de l'Exécutif.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2008


 

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Nous passons à présent au v?u référencé n° 15 relatif au dispositif des correspondants de nuit qui a été déposé par le groupe U.M.P.P.A. et au v?u n° 15 bis de l'Exécutif.

Madame KUSTER, vous avez la parole.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. Merci, Madame la Maire.

Un v?u qui, j'espère, va recevoir l'accord de la majorité municipale, puisqu'il fait suite à des engagements non seulement du Maire de Paris, mais également de l'adjoint au Maire en charge de la sécurité, engagements qui consistaient à doubler le nombre des correspondants de nuit dans le cadre de la mandature 2008-2014 et engagements réitérés par M. le Maire lors des réunions de coordination des adjoints de la sécurité les 27 juin et 11 septembre derniers.

Dans le 17e, nous avons un manque de correspondants de nuit qui est dû à plusieurs raisons, que nous avions déjà évoqué lors de notre C.S.P.D.A. et qui fait l'objet d'ailleurs d'un axe prioritaire.

A partir du moment où la Ville de Paris s'est engagée dans le souhait de doubler ces correspondants, nous estimons que dans le secteur politique de la ville du 17e, et plus largement dans les Epinettes, des médiations locales sont nécessaires pour permettre une vie de quartier en bonne intelligence, notamment en soirée, lorsque les services publics et les commerces de proximité sont fermés.

Nous avons un autre événement dans ce secteur. Dans le cadre du G.P.R.U., nous avons une tour, la tour Emile Borel, qui va être détruite ; la population quitte progressivement cette tour et cet abandon progressif est source, évidemment, de troubles et d'inquiétudes. Par ailleurs, de lourds travaux vont s'engager et cela exacerbe, évidemment, le sentiment d'isolement et d'insécurité de la population qui habite aux abords et dans la tour Emile Borel.

Dans le souci qui, je pense, est partagé sur tous les bancs de cette Assemblée, nous souhaiterions que le Maire de Paris mette en place dans les meilleurs délais, ainsi qu'il s'y était engagé, des correspondants de nuit, particulièrement dans le 17e, sur le secteur Pouchet.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci.

Monsieur Georges SARRE, vous avez la parole.

M. Georges SARRE, adjoint. - Merci, Madame la Maire.

Le v?u que vient de présenter la Maire du 17e arrondissement me donne l'occasion de saluer le travail remarquable des correspondants de nuit, ainsi que le choix du Maire de Paris qui, en leur donnant le statut de fonctionnaires, assure leur stabilité professionnelle et, bien entendu, leur bonne formation.

Ce nouveau service public de proximité, créé en 2004, permet d'assurer chaque soir une mission de veille, de médiation et de prévention des nuisances et des incivilités dans six arrondissements parisiens.

Je tiens à réaffirmer la détermination qui est la nôtre de tenir l'ambitieux programme du Maire de Paris : doubler le dispositif d'ici 2013.

Tout ne pourra pas être fait en 2009. Le programme va se développer sur cinq ans.

En 2009, il y aura des avancées dans le cadre budgétaire qui sera voté en décembre, conformément aux engagements du Maire de Paris.

Je prends note de votre souhait aujourd'hui. Les correspondants de nuit font décidément l'unanimité et on ne peut que se féliciter du fait que l'U.M.P., elle aussi, plébiscite la politique municipale.

Le quartier porte Pouchet, inscrit en politique de la ville, va profondément, comme vous venez de le dire, être transformé dans les prochaines années par le grand projet de renouvellement urbain.

La tour Borel, située au bord du périphérique, va effectivement être détruite pour être réhabilitée après le relogement de l'ensemble de ses résidents. De nouveaux logements, dont une forte part de logements sociaux, vont être construits dans le cadre agréable de la rue Pierre Rebière. A plus long terme, ce sont la porte Pouchet et l'avenue de la porte de Saint-Ouen qui seront également réaménagées.

La Ville est donc très attentive à ce quartier et à mobiliser de forts moyens pour améliorer la qualité de vie de ses habitants. C'est pourquoi je vous propose d'adopter un v?u de l'Exécutif qui souligne l'utilité du dispositif des correspondants de nuit, les ambitions de la Ville de Paris et notre intention d'agir de manière cohérente et concertée plutôt qu?en réponse à des initiatives dispersées présentées au Conseil de Paris.

Si vous voulez bien, Madame le Maire et M. DUBUS, retirer votre v?u, nous nous retrouverions tous, majorité et opposition, sur celui de l'Exécutif, car il me semble que l'élaboration d'une politique de prévention et de sécurité rationnelle, donc opérationnelle, est notre souhait à tous.

Je vous remercie.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Merci, Monsieur SARRE.

Madame KUSTER, retirez-vous votre v?u ?

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. Non, je ne le retire pas et je voudrais préciser à M. SARRE que ce n'est pas une demande qui date d'aujourd'hui ; elle a été inscrite dans le cadre du C.S.P.D.A., comme je l?ai rappelé dans mon intervention, en 2003. C?est une situation qui, à mon avis, se justifie d'autant plus que la manière dont vous avez décrit la situation sur ce secteur témoigne d'une méconnaissance du lieu, ce que je ne vous reproche pas, parce que vous ne pouvez pas connaître tous les territoires parisiens, Monsieur le Maire?

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Madame KUSTER, la question était : est-ce que vous retirez ou pas ?

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. Oui, cela s?appelle une explication de vote.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Dans ce cas, c?est une minute.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. - Si vous ne m?interrompez pas, j?arriverai peut-être à finir ma minute !

(Protestations sur les bancs des groupes socialiste, radical de gauche et apparentés, communiste, du Mouvement républicain et citoyen et "Les Verts").

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. Quelle subtilité, toujours !

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. Je disais, Monsieur le Maire, que ce secteur est particulièrement, pour l?instant, fragile ; vous avez fait une description des constructions rue Pierre-Rebière, cela ne remet pas en cause ce qui se passe à l?heure actuelle et le sentiment d'insécurité qui est flagrant dans ce secteur.

Bien évidemment, nous maintenons ce v?u.

Mme Anne HIDALGO, première adjointe, présidente. - Je mets donc aux voix, à main levée, le v?u assorti d'un avis défavorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est rejeté.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2008, V. 230).