Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, DPA 274 - Principe de l'opération, marché de maîtrise d'oeuvre et demande de permis de construire relatifs aux travaux de construction d'un conservatoire municipal d'arrondissement 220-222, rue de Courcelles (17e).

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2008


 

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Nous examinons le projet de délibération DPA 274 concernant le principe de l'opération, marché de maîtrise d'oeuvre et demande de permis de construire relatifs aux travaux de construction d'un conservatoire municipal d'arrondissement, 220-222, rue de Courcelles.

La parole est à Mme la Maire du 17e arrondissement.

Mme Brigitte KUSTER, maire du 17e arrondissement. Merci, Monsieur le Maire.

En tant que maire du 17e arrondissement, c'est évidemment avec une grande satisfaction que je vois proposé aujourd'hui au Conseil de Paris d'approuver le principe de maîtrise d'?uvre et la demande de permis de construire du nouveau conservatoire de musique du 17e arrondissement, qui sera construit rue de Courcelles et qui devrait ouvrir ses portes en 2012.

Je m'en réjouis d'autant plus, que lors de la conférence budgétaire qui a eu lieu le mois dernier, ce projet était annoté comme étant à l'arbitrage de l'Exécutif. Mais j'avoue que je ne pouvais imaginer, Monsieur le Maire, que vous ne le valideriez pas alors que le jury d'architecture s'est prononcé le 9 septembre dernier.

Ce projet de conservatoire est une idée ancienne puisqu'il a été décidé par Jean TIBÉRI, alors Maire de Paris, et que vous avez confirmé, Monsieur le Maire, sous la précédente mandature. Ce projet a d'ailleurs été porté par Françoise de PANAFIEU, alors maire du 17e arrondissement, avec toute l?équipe municipale à laquelle j'avais déjà l'honneur d'appartenir.

Cette première phase est donc un vrai aboutissement d'une longue démarche, entreprise par les élus, les parents, l'équipe enseignante du conservatoire actuel et par son directeur, Mathieu FEREY. Ce futur équipement est d'ailleurs appelé à remplacer l'actuel, situé rue de Villiers, qui ne répond plus ni aux normes ni à la demande croissante des habitants du 17e arrondissement.

Il sera doté, comme le rappelle le projet de délibération de 1.700 mètres carrés, avec une salle de spectacle de 300 places avec régie, studio d'enregistrement et une cabine électroacoustique, et de trente salles de musique, de deux studios de danse, d'une salle d'art dramatique, sans oublier les espaces de rencontres et d'échanges pour les plus de 800 élèves, et la cinquantaine de professeurs de l'actuel conservatoire.

Il nous est donc demandé aujourd'hui d'en confier la maîtrise d'oeuvre à Basalt Architecture. Ce choix a été retenu par un jury, dont faisaient partie les conseillers de Paris Jean-Didier BERTHAULT et Richard STEIN, qui ont particulièrement suivi ce projet avec la population, en tant que conseillers de quartier concernés par le lieu d'implantation de ce conservatoire.

Vous l'aurez compris, cet équipement est attendu. Il jouera pour nous un rôle de catalyseur urbain pour le quartier, et je me réjouis que cet édifice soit annoncé comme exemplaire en matière de développement durable.

Je vous remercie.

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - La parole est à M. Christophe GIRARD.

M. Christophe GIRARD, adjoint, au nom de la 9e Commission. - Je ne répéterai point évidemment ce que Mme KUSTER a fort bien dit.

Mais que n'ont fait M. TIBÉRI et Mme de PANAFIEU ? Pourquoi n'ont-ils pas fait ce conservatoire ? Pourquoi la médiathèque du 15e arrondissement, désirée par Mme MACÉ de LÉPINAY, ne fut-elle faite non plus ?

Reconnaissez-vous, Madame KUSTER, qui vous plaignîtes hier que M. JULLIARD ne défendit point les associations du 17e arrondissement, reconnaissez la mansuétude du Maire de Paris et sa vision, que de décider en effet que trois conservatoires seront construits, un dans le 13e arrondissement qui en manque cruellement, un dans le 12e arrondissement qui en manque totalement, et un dans la 17e arrondissement qui en effet avait été imaginé, il y a fort longtemps, cela fait déjà plus de 8 ans, au siècle dernier par M. TIBÉRI et Mme de PANAFIEU. Je me réjouis en tout cas que nous le fassions, et c'est bien que nous le fassions pour l'intérêt général.

Le conservatoire du 17e arrondissement est aujourd'hui réparti sur deux sites : le conservatoire municipal Claude Debussy, 29, avenue de Villiers, et le centre culturel Jonquière, 88, avenue de La Jonquière.

Pour répondre, en effet, comme vient de le dire Brigitte KUSTER, à la forte demande des habitants de l'arrondissement et s'inscrivant pleinement dans les priorités de la politique culturelle que nous entendons mener pour tous les Parisiens, dans tous les arrondissement, il est aujourd'hui essentiel de pouvoir procéder à la construction d'un nouveau conservatoire municipal dans le 17e arrondissement, lequel participera à l'ambitieux objectif de créer sous la présente mandature près de 3.000 nouvelles places dans le réseau des conservatoires municipaux.

Les travaux qui seront engagés - le Maire a arbitré en votre faveur, Madame KUSTER, dans le 17e arrondissement - dont les coûts sont estimés à près de 25 millions d?euros toutes taxes comprises, doivent débuter en septembre 2010 et s'achever fin mai 2012, permettant une livraison de l'équipement à la rentrée 2012, que je me réjouis d'avance d'inaugurer à vos côtés.

L'investissement dans ce nouvel équipement d'envergure illustre bien la volonté de la Ville de Paris de faire des enseignements artistiques l'un des axes prioritaires de sa politique culturelle et une volonté du Maire de Paris, Bertrand DELANOË, d'aider tous les arrondissements.

(Applaudissements sur les bancs des groupes de la majorité).

M. Pierre SCHAPIRA, adjoint, président. - Merci, Monsieur GIRARD, de cette explication.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DPA 274.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2008, DPA 274).