Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif aux double-sens cyclables. Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif aux "zones de rencontre".

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2008


 

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Nous passons maintenant aux v?ux n° 82 et n° 83 déposés par le groupe "Les Verts".

Monsieur BAUPIN, vous avez la parole.

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Merci, Monsieur le Maire.

Vu l'heure avancée, je serai très rapide et je vous propose de vous présenter en même temps les voeux n° 82 et n° 83, qui portent sur des modifications du Code de la route intervenues cet été, suite au travail (notamment du Club des villes cyclables que j'avais l'honneur de présider à l'époque) lancé pour la mise en place d'un code de la rue.

Dans ces améliorations, deux dispositions très intéressantes : l'une qui prévoit la systématisation des double sens cyclables dans les rues à 30 kilomètre/heures, l'autre est la création de "zones de rencontre". Ces deux voeux veulent entériner à la fois ces avancées du Code de la route et surtout nous mettre en situation qu'ils puissent être transcrits dans la réalité parisienne. Il s'agit de nous engager collectivement au niveau de la Municipalité dans la mise en place de ces double sens cyclables et dans la création de "zones de rencontre" sur le territoire de la Ville.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien. Vous avez bien présenté les deux voeux n° 83 et n° 82.

La parole est à Mme LEPETIT pour vous répondre. Il y aura explication de vote de Mme Laurence DOUVIN sur le voeu n° 83.

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Je suis favorable à ces deux v?ux, Monsieur le Maire.

Concernant le v?u n° 82, je demanderai à Denis BAUPIN s'il peut retirer, dans son premier alinéa que "soit publié dans les plus brefs délais". Je souhaiterais que cela n'apparaisse pas. Pourquoi ? Parce que dès le mois de septembre, j'ai demandé aux services de la D.V.D., juste après que nous ayons eu connaissance de la publication du décret ministériel, d'établir un calendrier prévisionnel de généralisation des contresens cyclables dans les zones 30.

Mais vous comprendrez bien que cette nouvelle disposition réglementaire nécessite, bien évidemment, des études techniques préalables de toutes ces zones pour recenser, voie par voie, les mesures à pendre, éventuellement les travaux à exécuter, notamment en matière de signalisation. Cette étude permettra de recenser aussi les cas d'impossibilités techniques qui justifieraient des dérogations à la règle générale.

Pour ces raisons, je suis favorable au voeu n° 82, à condition que : "soit publié dans les plus brefs délais" n'apparaisse pas, parce que sinon, - je le dis gentiment - je connais bien mes collègues et néanmoins amis Verts, ils le présenteront tous les mois.

J'en profite pour répondre sur le v?u n° 83 puisque Denis BAUPIN les a présentés tous les deux. Là, je n'ai pas de commentaires particuliers. Sachez aussi que la D.V.D. est en train d'identifier, en lien avec les mairies d'arrondissement, les rues et les quartiers pertinents pour expérimenter ce nouveau concept de zone de rencontre. J'espère que nous pourrons, en tout cas nous y travaillons, en inaugurer quelques-unes dès 2009.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - La parole est à Mme Laurence DOUVIN d'abord pour une explication de vote sur le v?u n° 83, puis à M. BAUPIN pour lui demander s'il retire son v?u.

Mme DOUVIN d'abord.

Mme Laurence DOUVIN. - Merci, Monsieur le Maire.

Sur les zones de rencontre, je voudrais dire qu'il s'agit d'un concept séduisant, puisque c'est une sorte de rencontre apaisée de tous les modes dans un même lieu. Cela revient, d'une certaine manière, à une zone piétonne.

Mais ce que je voudrais quand même aussi ajouter, c'est que ce concept convient certainement à un certain nombre d'endroits, mais en nombre limité, sinon on transforme Paris comment ? On le transforme en une succession, une sorte de bastions formés par des quartiers tranquilles et, en contrepartie, quelques axes où se concentrent toute la circulation dont nous avons besoin par ailleurs, les marchandises, les véhicules motorisés, etc.

J'alerte donc notre Assemblée sur le danger qu'il peut y avoir à faire trop de ces zones de rencontre sans avoir mené une expérimentation, j'allais dire, prudente au départ. C'est pour cela que, comme je suppose, les arrondissements auront tendance à faire une demande inflationniste de ces zones de rencontre, ce que l'on peut bien comprendre, il me semble qu'il serait beaucoup plus prudent de commencer par une expérimentation.

C'est pourquoi nous nous abstiendrons sur ce v?u n° 83.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Monsieur BAUPIN, sans vous retirer dans ces zones de rencontre, que dites-vous ?

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Je résiste difficilement à l'envie de répondre à Mme DOUVIN, qui se méfie des arrondissements tout d'un coup, alors que d'habitude il faut tout passer par les arrondissements !

Mais pour répondre à Mme LEPETIT, sur sa suggestion. Je pense d'abord qu'il faut garder les deux mots "soit publié" parce que sinon la phrase n'aurait pas de sens. On peut peut-être se mettre d'accord sur "au plus vite" ou quelque chose de cet ordre.

Et je voudrais vous rassurer sur le fait que nous ne représentons tous les mois des voeux que quand ils n'ont pas été adoptés. Quand ils ont été adoptés, c'est bon, nous ne les représentons pas systématiquement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Donc, vous adhérez "au plus vite", c'est cela?

M. Denis BAUPIN, adjoint. - Au "plus vite" à la place de "dans les plus brefs délais". Cela convient ?

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Très bien. Donc, un acte "au plus vite". Adhérez-vous à cette modification, de cet acte de mariage dans les zones de rencontre, Madame LEPETIT ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Oui, mais "soit publié" suffisait, mais bon ! Parce que "au plus vite" ou "dans les plus brefs délais", je ne vois pas la différence personnellement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Ecoutez, je suis pour que l'on tranche : "publié au plus vite" ?

Mme Annick LEPETIT, adjointe. - Prochainement.

M. Christophe GIRARD, adjoint, président. - Parfait. Donc, le v?u amendé avec le mot "prochainement" fait-il l'unanimité ?

Je mets aux voix, à main levée, ce v?u ainsi amendé.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le v?u est adopté. (2008, V. 262).

Je mets aux voix, à la main levée, le v?u déposé par le groupe "Les Verts" après l'explication de vote de Mme DOUVIN.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le groupe U.M.P.P.A. s'est abstenu.

Le v?u est adopté. (2008, V. 263).