Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Novembre 2008
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

2008, Vœu déposé par le groupe "Les Verts" relatif aux économies d'énergie pendant les fêtes de Noël.

Débat/ Conseil municipal/ Novembre 2008


 

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Nous examinons les v?ux n° 69, n° 70 et n° 70 bis, qui ne se rapportent à aucun projet de délibération.

Le v?u n° 69 du groupe "Les Verts" a trait aux économies d'énergie pendant les fêtes de Noël.

La parole est à Mme Danielle FOURNIER pour 1 minute.

Mme Danielle FOURNIER. - Merci.

Ce v?u évoque de manière concrète les économies d'énergie pendant les fêtes de Noël. Il s'inscrit dans une continuité, puisque nous sommes déjà intervenus dans ce sens au Conseil et dans les Conseils d'arrondissement sur cette question.

En effet, il ne suffit pas de voter le Plan Climat, de se réjouir des décisions du Grenelle de l'environnement, mais il nous semble que les mettre en pratique est vraiment urgent.

Au moment de noël, les associations de commerçants, pour susciter et pour soutenir la consommation des Parisiens mais aussi des Franciliens et des touristes, lancent des programmes d'illumination de rue.

Nous ne sommes pas opposés à ces illuminations mais nous souhaiterions qu?elles soient plus encadrées et que les économies qui sont faites d'un côté ne servent pas à développer de nouveaux gaspillages par ailleurs. C'est pourquoi nous demandons, pour que Noël rime avec partage et non avec gaspillage, que la Ville intervienne sur la durée de ces illuminations.

La durée totale, c'est-à-dire que ces illuminations pourraient commencer certes début ou mi-décembre mais seraient démontées au plus tard mi-janvier.

La durée aussi dans la journée : nous pensons qu'elles pourraient être mises en service à partir de la tombée de la nuit, certes, mais éteintes à partir du moment où il n'y a plus grand monde pour les voir, vers minuit par exemple.

D'autre part, nous souhaiterions que la Ville propose aux associations de commerçants, des animations et des décorations alternatives non polluantes, comme cela se fait, par exemple, dans le 2e arrondissement.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint, président. - Merci.

La parole est à Mme Lyne COHEN-SOLAL.

Mme Lyne COHEN-SOLAL, adjointe. - Merci.

Je trouve que ce v?u présenté par Mme Danielle FOURNIER est intéressant parce que nous allons franchement dans le même sens. Vous le savez, comme vous l'avez dit, Madame FOURNIER, les illuminations sont à l'initiative des associations de commerçants et nous venons les aider à organiser ces manifestations parce que nous trouvons qu'effectivement la ville est plus belle allumée, surtout en pleine hiver, où il fait noir très tôt. Et les Parisiens, comme les touristes, aiment beaucoup cela.

Nous avons tellement décidé de les aider que nous avons mis en place une structure qui s'appelle "Paris illumine Paris" qui est une forme d'aide à la décision des commerçants, dans laquelle nous avons des designers de lumière mais aussi des gens qui savent installer la lumière et qui savent faire la part de la dépense et éviter les gaspillages.

C'est pour cela que, par exemple, l'illumination la plus vue, si j?ose dire, celle des Champs-Elysées, dépense aujourd'hui 70 % de moins d'électricité qu'avant. Nous avons 50 % de moins de câbles à mettre en place et, grâce aux leds, énormément d'économies peuvent être faites.

Nous avons apporté ces progrès sur les Champs-Elysées, bien entendu, mais nous les apportons partout où les commerçants font appel à nos services et chaque fois que nous les subventionnons.

Vous posez la question de savoir combien de temps cela doit être allumé, éclairé, etc. Comme vous l?avez dit, c?est quand même à l?initiative des commerçants que les choses se font. Je ne suis pas sûre que l?Hôtel de Ville doivent décider à quel moment exactement on éclaire ou on éteint.

Elles s?éclairent toutes au moment de la tombée de la nuit, un peu comme l'éclairage municipal, et elles s'éteignent entre minuit et 1 heure du matin.

Alors je ne peux pas vous jurer qu'il n'y en a pas une qui ne soit pas éteinte à une heure quinze du matin mais globalement, dans les quartiers que nous voyons, c'est approximativement à ces heures que les choses se passent. C'est tout à fait raisonnable, vous avez raison de le dire.

Quant à la durée, elles commencent actuellement. Les illuminations des Champs-Elysées ont commencé avant parce que les Champs-Elysées sont spécifiques et plus visibles, une sorte de signal.

Je vais inaugurer un certain nombre d?illuminations à la fin de la semaine prochaine. Elles commencent début décembre et se termineront pour l'ensemble d'entre elles autour du 15 janvier.

Nous sommes approximativement dans les normes de ce que vous demandez, ce v?u ne me gêne donc en rien.

Dernière chose que vous proposez : qu?il y ait d'autres façons de fêter Noël qu?avec les lumières. Je suis d?accord. Quelques commerçants proposent de mettre des sapins.

Yves CONTASSOT disait que mettre trop de sapins gêne les sapinières, je veux bien que l'on trouve autre chose.

Il est vrai que les commerçants, comme les habitants, apprécient qu'il y ait de la lumière à Noël. Si l?on trouvait des moyens moins chers de faire mieux, et si c'est mieux pour les finances de la Ville, je serais pour.

Je donne un avis favorable à ce v?u.

M. Christophe NAJDOVSKI, adjoint président. - Très bien.

Je mets aux voix, à main levée, le v?u déposé par le groupe "Les Verts" assorti d'un avis favorable de l'Exécutif.

Qui est pour ?

Contre ?

Abstentions ?

Le v?u est adopté. (2008, V. 254).