Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

29- 1997, DLH 287 - Réalisation par la S.A.G.I. d'un programme de construction comprenant 39 logements locatifs intermédiaires, des locaux commerciaux et 39 places de stationnement situé 143-145, rue de Crimée (19e). - Participation de la Ville de Paris au financement de l'opération et octroi de sa garantie pour le service des intérêts et l'amortissement des emprunts à contracter pour le financement de ce programme. - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant à la convention du 11 janvier 1979 signée avec ladite société.

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1998



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DLH 287 concernant la réalisation par la S.A.G.I. de 39 logements et 39 places de stationnement au 134-145 rue de Crimée.
La parole est à Mme SCHNEITER.
Mme Laure SCHNEITER.- Monsieur le Maire, une erreur de numéro sans doute dans l'énoncé de ce projet de construction (134-145, rue de Crimée) me permettra de vous poser une question qui m'inquiète : pouvez-vous me dire si le projet sur lequel nous avons à délibérer porte bien sur le terrain situé 143-145, rue de Crimée et sur celui-là uniquement ?
Dans la présentation de l'objet de ce projet de délibération, vous parlez du 134 et, au 134, se trouve une charmante maison d'angle, d'un étage, qu'il faudrait absolument conserver. Le rez-de-chaussée est en bon état, ce qui n'est pas le cas du 1er étage. C'est un signal toujours inquiétant ! Une nouvelle construction n'apporterait rien en surface, tellement le terrain est exigu, à moins que vous ne prévoyiez de démolir l'hôtel situé au 132, mais c'est un immeuble en très bon état. Si c'était le cas, une nouvelle construction à l'angle de cette rue, forcément plus haute qu'à l'heure actuelle, enlèverait beaucoup de lumière aux maisons situées en face, rue de Lorraine. Ce serait de l'acharnement.
Dans le cas contraire, il serait intéressant de peindre une scène en trompe-l'oeil sur le mur pignon, également en parfait état, situé au-dessus de cette maison du 134.
J'aimerais par conséquent que vous me rassuriez sur le sort de cette maison qui apporte, à elle toute seule, beaucoup de charme à cette partie de la rue.
M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Merci, Madame.
Monsieur BULTÉ, vous avez la parole.
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Monsieur le Maire, je n'aurai qu'un mot : je rassure Mme SCHNEITER.
Il y a eu dans ce projet de délibération une malheureuse faute de frappe. Ce n'est qu'une faute de frappe.
Le programme se situe bien au 143-145, rue de Crimée, et pas ailleurs. Et il n'est pas question, Madame SCHNEITER, que nous touchions un seul " cheveu " des bâtisses que vous avez évoquées.
Donc, je vous rassure pleinement, notre programme se cantonne uniquement au 143 et 145, rue de Crimée, et nous sommes prêts, bien entendu, à recevoir toutes vos suggestions pour les bâtiments avoisinants.
M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Merci, Monsieur BULTÉ.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DLH 287.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, le groupe communiste, Mmes SCHERER et SILHOUETTE, ayant voté contre, M. REVEAU s'étant abstenu. (1997, DLH 287).