Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

26- 1997, DAUC 184 - Autorisation à M. le Maire de Paris de consentir le dépôt par " l'Habitation confortable " d'une demande de permis de construire visant un bâtiment situé 35, rue des Envierges (20e).

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1998



M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DAUC 184, concernant l'autorisation à M. le Maire de Paris de consentir le dépôt par " l'Habitation confortable " d'une demande de permis de construire visant un bâtiment 35, rue des Envierges, dans le 20e. Je donne la parole à M. MALBERG.
M. Henri MALBERG. - Deux mots seulement, le groupe communiste va voter contre ce projet de P.L.I. en rappelant une fois de plus que tant qu'il n'y a pas une grande politique de logement social à Paris la construction de P.L.I., c'est-à-dire de logements dont le 4 pièces vaut à peu près 6.000 F par mois à l'heure actuelle est injustifiée, d'autant que d'ailleurs on a du mal à les placer. Je crois même que " Le Figaro " a publié récemment des annonces " Logement libre P.L.I. à louer immédiatement ". Quand on en arrive à ce que des logements subventionnés par la collectivité se retrouvent proposés dans les petites annonces d'un grand journal parisien, c'est vraiment que le P.L.I. n'est pas la réponse aux besoins d'aujourd'hui.
Notre position est connue, néanmoins je la rappelle puisqu'il faut appeler toutes les choses par leur nom. C'est la raison de notre vote négatif.
M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Merci, Monsieur MALBERG. Monsieur BULTÉ, vous voulez intervenir ?
M. Michel BULTÉ, adjoint, au nom de la 6e Commission. - Oui. Monsieur le Maire, mes chers collègues, M. MALBERG a le mérite de maintenir le cap dans sa vision de la politique parisienne du logement. En l'occurrence, il est contre le P.L.I. mais je rappellerai à M. MALBERG - je ne veux pas relancer le débat sur le logement en général - que des progrès considérables ont été faits, notamment dans l'élaboration du cahier des charges du P.L.I. pendant cette mandature. Nous avons modifié le cahier des charges des logements avec le nouveau prix exigé par le Maire de Paris, c'est-à-dire 53 F du mètre carré, qui nous permettra de proposer des 4 pièces à moins de 4.000 F et nous sommes en cours de livraison sur de nombreuses opérations.
Je dirai à M. MALBERG que l'on ne peut pas effectivement réaliser uniquement du P.L.A. Je crois que le P.L.I. nouvelle formule, le " P.L.I. Tibéri " est nettement mieux adapté que celui que nous faisions par le passé. Je crois que M. MALBERG prendra bientôt conscience de l'effort de la Ville de Paris et qu'il acceptera peut-être dans les mois qui viennent de voir quelques programmes mixtes P.L.A./P.L.I.
M. Gérard LEBAN, adjoint, président. - Merci, Monsieur BULTÉ. Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DAUC 184.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté à la majorité, les groupes socialiste et apparentés, communiste, Mmes SCHERER, SILHOUETTE et M. BLET ayant voté contre et M. REVEAU s'étant abstenu. (1997, DAUC 184).