Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

48- QOC 98-6 Question de M. Pierre GENY à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police au sujet de la gare de la Glacière-Gentilly (13e).

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1998



M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - La question suivante de M. Pierre GENY à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police est au sujet de la gare de la Glacière-Gentilly (13e).
En voici les termes :
" La gare de la Glacière-Gentilly continue à perturber la place de Rungis (13e) et ses alentours, alors qu'elle paraissait vouée à l'inactivité.
Les riverains se plaignent du trafic de camions très tôt le matin qui, en outre, ne respectent pas le sens de circulation. Ils entrent bien, comme prévu, par la porte située à proximité de la place, mais sortent par le même chemin, au risque de provoquer un accident, puisqu'il n'y a pas de feu pour les arrêter.
Les conducteurs n'ont sans doute pas envie de faire le tour par le fond de la gare où se situe le feu tricolore de sortie (à hauteur du croisement des rues Brillat-Savarin et Albin-Haller).
Les riverains estiment qu'il faut faire cesser ce trafic anarchique et imposer de nouveau la sortie normale de la gare en plaçant à l'intérieur un panneau d'interdiction de passer à l'entrée située à proximité de la place et en invitant les camionneurs à faire le tour pour prendre la sortie.
De plus, on note que les camions commencent à envahir l'espace neutralisé dans la partie nord de la gare qui, de temps à autre, sert de parking lorsqu'il y a une manifestation au stade Sébastien-Charléty.
Enfin, il semble qu'une squatterisation accrue du terrain par des sans-domicile fixe est en cours avec les dérives sécuritaires que cela entraîne ; une intervention des pouvoirs publics auprès de la S.N.C.F., propriétaire, semblerait opportune.
M. Pierre GENY demande quelles mesures la Préfecture de police et la Mairie de Paris entendent prendre afin de réduire les nuisances de cette gare dans ce quartier densément habité, où une inquiétude de nature sécuritaire est en train de sourdre. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
La route de la Glacière-Gentilly est située sur un terrain appartenant à la S.N.C.F.
Il subsiste à cet endroit une entreprise de traitement de déchets, des locaux d'activités diverses et un loueur de V.T.T.
A la suite d'un accident mortel survenu il y a quelques années les conditions d'accès des camions ont été modifiées, l'entrée se faisant par le passage situé à proximité de la place de Rungis, la sortie par une porte située rue Brillat-Savarin au niveau de la rue Albin-Maller et protégée par des feux.
Le cheminement des piétons a de même été modifié afin d'améliorer leur sécurité. Aussi le trottoir de la rue Brillat-Savarin a-t-il été interdit côté gare routière, et les traversées aménagées et sécurisées.
Ces dispositions sont évidemment inopérantes si la S.N.C.F. ne rappelle pas formellement, à l'intérieur du site, l'interdiction de la sortie vers la place de Rungis par une signalisation appropriée.
Une action sera engagée auprès de cette société nationale afin qu'une signalisation appropriée soit mise en place dans les délais les plus brefs.
La parole est à M. le Représentant du Préfet de police.
M. LE REPRÉSENTANT DU PRÉFET DE POLICE. - L'aménagement des accès à la gare S.N.C.F. " La Glacière " a été entièrement réétudié en 1990 en concertation avec la Direction de la Voirie et des Déplacements de la Ville de Paris.
Toutefois, compte tenu des problèmes soulevés dans votre question, j'ai de nouveau saisi cette direction afin de lui demander d'étudier la possibilité d'équiper ce site de panneaux d'interdiction de passer assortis d'une signalisation de fléchage pour indiquer la sortie.
Les véhicules pourraient ainsi accéder à l'enceinte de la gare S.N.C.F. par la place de Rungis et en ressortir par la rue Brillat-Savarin, à hauteur de la rue Albin-Haller. Une signalisation lumineuse tricolore pourrait également être implantée afin d'améliorer la sécurité aux abords de cette intersection.
S'agissant des nuisances sonores matinales, des instructions ont été adressées au commissariat du 13e arrondissement, afin que les effectifs de police exercent des contrôles renforcés sur ce secteur.
Enfin, pour ce qui concerne la présence de personnes sans domicile fixe sur le site de la gare de la Glacière-Gentilly, j'ai saisi la S.N.C.F., propriétaire du site, afin que les mesures appropriées soient mises en oeuvre par ses soins.