Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Janvier 1998
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

53- QOC 98-17 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris concernant une étude sur l'implantation d'une ligne de tramway en rocade sud de Paris.

Débat/ Conseil municipal/ Janvier 1998



M. Michel BULTÉ, adjoint, président. - La question suivante de M. Georges SARRE à M. le Maire de Paris concerne une étude sur l'implantation d'une ligne de tramway en rocade sud de Paris.
En voici le texte :
" M. le Maire de Paris a fait part, au début de l'automne 1995, de son souhait de disposer d'une étude sur l'implantation d'une ligne de tramway en rocade sud de Paris, soit sur l'emprise de la Petite ceinture ferroviaire, soit sur les boulevards des Maréchaux.
Un groupe de travail technique, réunissant des représentants du syndicat des Transports parisiens, de la R.A.T.P., de la S.N.C.F., des services de l'Etat, de la Préfecture de police, du Conseil régional et de la Ville de Paris, a d'ailleurs été ensuite constitué en octobre 1995. Les termes de l'étude à conduire ont été établis dans le cadre de ce groupe de travail ; celle-ci devant notamment avoir pour objet d'effectuer une comparaison objective des 2 sites possibles d'implantation du tramway : les boulevards des Maréchaux et la Petite ceinture ferroviaire.
Or, depuis 2 ans, aucun élément nouveau n'a été fourni aux élus parisiens sur les résultats de cette étude. C'est pourquoi M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens souhaiteraient obtenir des précisions sur l'état d'avancement de cette étude. Ils demandent à M. le Maire de Paris que leur soit communiqué, ainsi qu'à l'ensemble des élus siégeant au Conseil de Paris, un rapport d'étape leur permettant d'apprécier le travail constitué en octobre 1995 et la date à laquelle la Municipalité parisienne envisage de rendre public un document de synthèse sur ce dossier.
Au regard des conséquences de la pollution atmosphérique et de l'importance des problèmes liés à l'engorgement de la voirie dans Paris, M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens rappellent la nécessité de développer sans tarder les transports collectifs de surface et qu'il serait possible et souhaitable, à ce titre notamment, d'aménager un couloir en site propre pour les autobus sur les boulevards des Maréchaux, avant même la réalisation d'un tramway. "
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Bernard PLASAIT, adjoint.
Le Maire de Paris a effectivement pris l'initiative à l'automne 1995 de demander que soit menée une étude sur l'implantation d'un tramway en rocade sud de Paris.
Il a été mis en place un groupe de travail placé sous l'égide du syndicat des transports parisiens et associant les services de l'Etat, du Conseil régional, de la R.A.T.P, de la Préfecture de police et de la Ville de Paris.
Ce groupe de travail a procédé à des études techniques et économiques en prenant en compte plusieurs possibilités d'implantation de ce nouvel équipement de transport public, à savoir soit les boulevards des Maréchaux, soit l'emprise de l'ancienne ligne de chemin de fer de la petite ceinture. Des solutions variantes, utilisant en partie les boulevards des Maréchaux et en partie le site de la petite ceinture, ont également été examinées. Le groupe de travail devrait pouvoir assez rapidement présenter les résultats de ces études qui permettront de comparer les diverses solutions envisagées.
Quelle que soit l'implantation que nous serons amenés à retenir, le problème du financement de cet équipement devra être posé à nos partenaires qui normalement prennent à leur compte la charge financière de la mise en place des réseaux de transport public en Ile-de-France.
Il est à craindre malheureusement qu'il ne soit pas possible de dégager à court terme les moyens financiers nécessaires pour un projet qui quel que soit le site retenu est estimé à environ 2 milliards de francs.
C'est donc bien conscient de cette réalité économique que le Maire de Paris a demandé que soit étudiée la possibilité dans les meilleurs délais d'améliorer la circulation des autobus de la ligne PC notamment dans le sud de Paris.
En étroite relation avec le syndicat des transports parisiens et la R.A.T.P., des études ont été menées. Elles concernent la mise en place sur les maréchaux sud de couloirs bus protégés qui permettront d'améliorer la régularité et la vitesse des autobus de la ligne PC, celle-ci devant prochainement être équipée de bus articulés bénéficiant du système de gestion et d'information ALTAIR.
Le projet qui devrait pouvoir être réalisé et financé sur deux exercices budgétaires sera présenté lors d'une prochaine séance du Conseil de Paris. Un tronçon test permettant de recueillir les avis des divers partenaires concernés sur ce type d'aménagement vient d'être réalisé boulevards Jourdan et Kellermann.