Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2006
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Général
> Type de document (Débat / Délibération)  

2006, DVD 135 G - Autorisation à M. le Président du Conseil de Paris, siégeant en formation de Conseil général, de signer une convention relative aux conditions de mise en oeuvre par la R.A.T.P. d’un service de transport public de voyageur de type “ligne de bus de quartier” desservant le sud du 20e arrondissement dite la “Traverse de Charonne”.

Débat/ Conseil général/ Mai 2006


 

M. Christian SAUTTER, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 135 G relatif à la signature d?une convention sur la mise en ?uvre d?un service de transport public de voyageur de type ?ligne de bus de quartier? desservant le Sud du 20e arrondissement, desserte appelée ?La Traverse de Charonne?.

C?est Mme BAUD qui interroge M. BAUPIN. Je lui donne la parole.

Mme Dominique BAUD. - J?interviens sur le projet de délibération DVD 135 G concernant les bus de quartier. Je profite de ce projet de délibération pour réitérer ma demande et proposition de mise en place dans le 15e arrondissement d?un bus de quartier, notamment compte tenu de sa taille, de sa configuration géographique, de l?importance de sa population et de ses difficultés de desserte.

Je réitère cette proposition faite à l?occasion du conseil de quartier André Citroën du 6 février 2004, ou de possibilité de bus de navette, ou de cartes de navette ou de bus de quartier qui pourraient acheminer les jeunes, voire les encadrer, notamment les après-midi où les cours se terminent très tôt, et notamment pour les conduire dans un stade ou dans un centre culturel.

Je souhaite aussi insister sur les problèmes de desserte du 15e arrondissement. En effet, dernièrement la presse s?est fait écho de la décision du S.T.I.F. de permettre la circulation du métro les samedis et veilles de fêtes, une heure de plus en soirée afin de permettre aux Franciliens de bénéficier des transports en commun un peu plus tard. Une telle décision ne peut être qu?approuvée par l?ensemble des élus, habitants et visiteurs. Elle a aussi été possible depuis le transfert de responsabilité du S.T.I.F.

Notre arrondissement, le 15e arrondissement, qui n?est pas réputé pour être l?un des mieux pourvus en transports en commun a notamment deux lignes de bus dont les aménagements horaires et quotidiens de circulation deviennent de plus en plus nécessaires et indispensables : il s?agit des lignes 42 et 88 dont notre Conseil d?arrondissement, les conseils de quartier et notamment le conseil de quartier Citroën Boucicaut et aussi le Conseil de Paris ont maintes fois débattu et à l?occasion desquels élus et citoyens se sont exprimés en ce sens.

Or, nous attendons toujours la décision qui permettra à ces deux lignes de circuler plus tardivement le soir mais aussi le week-end. Ces deux lignes desservent un hôpital, malades, familles, personnels les empruntent et l?une d?elles - et elles sont encore peu nombreuses - est accessible aux personnes à mobilité réduite.

Les arguments de réponse opposés par la Ville, le service du P.C. notamment ne peuvent suffire. Vous avez aujourd?hui les cartes en main pour exécuter vos promesses. Je vous remercie donc que tout soit mis en ?uvre le plus rapidement possible pour la création des bus de quartier pour le 15e arrondissement mais aussi pour que les lignes 42 et 88 circulent plus tard le soir, les dimanches et les jours fériés et rappellent à cet effet la réponse des services de la Ville à la question orale posée lors du Conseil de Paris des 18 et 19 avril 2005, à savoir : la Ville de Paris souhaite que l?ensemble des lignes de bus parisiennes puisse circuler le dimanche et en soirée, ce qui permettrait encore d?améliorer la desserte de l?H.E.G.P. Toutefois, la Ville n?est pas à ce jour compétente en matière d?accroissement de l?offre. Ce rôle revient au Syndicat des Transports d?Ile-de-France, dit S.T.I.F., autorité organisatrice des transports en Ile-de-France. La prochaine décentralisation du S.T.I.F. permet d?espérer des évolutions positives dans ce domaine à moyen terme.

M. Christian SAUTTER, président. - Le lien avec le 20e arrondissement est ténu mais M. BAUPIN est plein de bonne volonté et va vous répondre.

M. Denis BAUPIN, au nom de la 3e Commission. - J?allais comme vous constater que je n?avais pas vu directement la relation entre l?intervention de Mme BAUD et l?objet du présent projet de délibération. Ceci étant, je vais vous répondre.

Si vous aviez été présente à la réunion sur le Plan de déplacements de Paris dans le 15e arrondissement la semaine passée, vous auriez pu m?entendre répondre à ces deux questions, mais je le refais volontiers ici. En ce qui concerne les bus de quartier, le constat que l?on peut faire aujourd?hui est que tous les arrondissements voudraient des bus de quartier. Le succès est tel de la Traverse de Charonne et la Traverse Bièvre Montsouris, qu?aujourd?hui c?est un véritable plébiscite pour ces lignes de bus qui apportent à la fois un service de transport mais aussi d?autres services de convivialité, de lien de quartiers qui sont très appréciés dans les secteurs concernés.

Ceci étant, tout n?est pas possible tout de suite. Il a donc fallu mettre en place des critères en ce qui concerne les priorités pour la mise en place de lignes de bus de quartier, et notamment la desserte de quartiers qui sont aujourd?hui mal desservis par les réseaux lourds de transports collectifs, et donc plutôt des quartiers périphériques de la Ville. Il y a dans le 15e arrondissement des quartiers qui correspondent, notamment le quartier Georges Brassens et Brancion, qui peuvent correspondre à de telles priorités. C?est ce que j?ai indiqué lors de la réunion : nous sommes d?accord pour étudier cette proposition.

En ce qui concerne les lignes de bus régulières, comme vous l?avez indiqué, nous avons enfin obtenu la décentralisation des transports collectifs et donc enfin la capacité pour les collectivités locales de pouvoir mener une politique en faveur de l?augmentation de l?offre de transport collectif. Et j?ai indiqué lors de cette réunion que la Ville de Paris souhaite que dès l?année 2006 un certain nombre de lignes de bus soient renforcées de façon très significative. Le budget que le S.T.I.F. a adopté pour cette année 2006 permet de tels renforcements rapidement, notamment en ce qui concerne le fonctionnement des lignes de bus Mobilien, le fonctionnement des lignes de bus en soirée et le dimanche.

A ce titre, l?une des deux lignes que vous avez indiquées, la ligne 42, a été retenue par la Ville comme étant une ligne prioritaire. Il reste maintenant à en discuter avec le S.T.I.F. mais j?ai bon espoir que dès la fin de l?année 2006, on puisse avoir un renforcement en soirée et le dimanche pour cette ligne 42.

M. Christian SAUTTER, président. - Merci, Monsieur BAUPIN.

Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 135 G.

Qui est pour ?

Qui est contre ?

Qui s?abstient ?

Le projet de délibération est adopté. (2006, DVD 135 G).