Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

92 - QOC 2003-256 Question de Mme Catherine DUMAS et des membres du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris relative à la création d'un parc de stationnement à proximité de la rue de Courcelles (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


Libellé de la question :
"Lors du Conseil de Paris du 28 février dernier, Mme Catherine DUMAS et les membres du groupe U.M.P. ont attiré l'attention de M. le Maire de Paris sur un problème de stationnement anarchique, rue de Courcelles (17e). Les élus du groupe ont proposé d'étudier la possibilité de créer un nouveau parc de stationnement à proximité de cette artère.
Mme Catherine DUMAS et les membres du groupe U.M.P. ont été particulièrement surpris de la réponse de M. le Maire de Paris. En effet, il est expliqué au B.M.O. que la Préfecture de police n'arrive pas à maîtriser la circulation en double file (!) et que de ce fait, une nouvelle offre de stationnement ne servirait qu'à augmenter la circulation dans ce secteur.
Les riverains et les nombreux commerçants de cette rue ont été particulièrement choqués de cette analyse rapide d'une situation qu'ils vivent quotidiennement.
D'une manière générale, Mme Catherine DUMAS et les membres du groupe U.M.P. souhaitent attirer l'attention de M. le Maire de Paris sur les réponses aux questions orales qui sont de moins en moins considérées et qui relèvent parfois d'une réelle désinvolture à l'égard des élus de Paris.
Ils demandent à M. le Maire de Paris de veiller personnellement à la qualité de ces réponses qui doivent refléter le travail effectué tant par les services que par les élus."
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Ce secteur de la rue de Courcelles, compris entre le boulevard de Courcelles et l'avenue de Wagram est assujetti au stationnement payant bilatéral, en régime rotatif, c'est-à-dire adapté au stationnement des clients des commerces car il s'agit, le plus souvent, d'un stationnement de courte durée donc mal adapté au stationnement en parking souterrain.
Pour empêcher le stationnement illicite en double file, les effectifs de police portent une attention particulière à la surveillance de cette voie et ont ainsi dressé, en 2002, 251 procès-verbaux et enlevé à la fourrière 61 véhicules.
Pour répondre à la demande des visiteurs, il existe dans ce secteur des possibilités de stationnement dans des parcs souterrains, publics ou garages commerciaux, notamment les parcs Wagram-Courcelles, Ternes, et Prony.
La création d'un nouveau parc n'est pas envisagée. On peut rappeler qu'en terme d'offres de stationnement, les orientations de la Municipalité visent à privilégier le stationnement des résidents sans pour autant nuire aux activités commerciales locales."