Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - QOC 2003-249 Question de Mme Roxane DECORTE à M. le Maire de Paris relative au devenir des sociétés de sécurité agissant dans des ensembles d'immeubles où la Ville est actionnaire, et en particulier à celui de la société "NS2" qui fait un travail apprécié de tous au 54, rue Philippe-de-Girard (18e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous allons maintenant examiner la question n° 249 déposée par Mme Roxane DECORTE, au nom du groupe U.M.P. à M. le Maire de Paris relative au devenir des sociétés de sécurité agissant dans des ensembles d'immeubles où la Ville est actionnaire, et en particulier à celui de la société "NS2" qui fait un travail apprécié de tous au 54, rue Philippe-de-Girard (18e).
Je donne la parole à Mme DECORTE, à laquelle je répondrai.
Mme Roxane DECORTE. - Merci.
Monsieur le Maire, mes chers collègues, je souhaite attirer votre attention sur le devenir des sociétés de sécurité agissant dans des ensembles d'immeubles où la Ville est actionnaire et dont les contrats ne seraient pas reconduits, et en particulier sur le devenir de la société "NS2", qui fait un travail apprécié de tous, au 54 rue Philippe-de-Girard, dans le 18e arrondissement.
Les locataires du 54, rue Philippe-de-Girard bénéficient de ce service gratuit depuis 1997. Les interventions fréquentes des agents de la société "SN2" se sont révélées indispensables au sein des neuf immeubles R.I.V.P. du 54, rue Philippe-de-Girard, au vu des problèmes d'insécurité, d'incivilités répétitifs que les habitants subissent dans ce quartier sud réputé sensible. Je souhaiterais obtenir une réponse précise aux interrogations légitimes des habitants.
Je vous en remercie par avance
(Applaudissements sur les bancs des groupes U.M.P. et Union pour la démocratie française).
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Si vous êtes inquiète, je voudrais vous rassurer, Madame DECORTE. Il y a effectivement un certain nombre de sociétés chargées de la surveillance des grands ensembles immobiliers sociaux qui donnent, réellement, toute satisfaction. Le problème réside dans le fait que le marché, notamment pour "NS2", arrive à échéance, le 15 décembre prochain.
Je vous rappelle que nous l'avons déjà renouvelé à deux reprises, par reconduction expresse et que nous sommes désormais tenus de lancer un nouveau marché.
Evidemment, à l'heure où je vous parle, je ne peux pas vous dire si "NS2" sera reconduit ou pas. C'est la Commission des marchés qui en décidera. Il est bien évident que, si cette société présente un bon dossier, elle aura les mêmes chances que d'autres d'être retenue.
Quant au personnel de ces sociétés, vous savez que, lorsqu'il y a des marchés de ce type, il est, bien évidemment, prévu pour celles qui ne sont pas reconduites, un certain nombre de dispositions qui permettent d'assurer la continuité pour leur personnel.