Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

150 - QOC 2003-296 Question de Mme Nicole AZZARO et des membres du groupe "Les Verts" à M. le Maire de Paris relative à la politique de la Ville en matière de télévision de proximité

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


Libellé de la question :
"L'étude commandée par la Mairie de Paris à M. Jean-Louis MISSIKA, relative au développement de la télévision locale à Paris conclut que la meilleure option possible concernant la mise en ?uvre d'une télévision de proximité dans notre Ville est de permettre à la chaîne "Paris Première", présente sur le câble parisien, d'opérer trois décrochages par jour d'une durée de 45 minutes chacun.
On ne peut pas faire coïncider l'exigence d'une télévision de proximité diverse et éclectique avec les 45 petites minutes quotidiennes que laisserait Paris 1ère aux émissions à caractère associatif et communautaire.
C'est tout de même faire peu de cas de la diversité et de la qualité des associations parisiennes du tiers secteur audiovisuel qui émettent depuis le 1er septembre dernier en hertzien sur le canal 35 et proposent des programmes intéressants, cohérents et surtout pérennes.
En outre, Paris est une des seules capitales européennes à ne pas proposer une véritable offre de télévision de proximité comprenant, outre des programmes associatifs, des informations locales ou municipales mais aussi des programmes de création, plus expérimentaux rassemblant des acteurs de la vie sociale, intellectuelle, artistique de la Ville et de sa région.
En conséquence, Mme Nicole AZZARO et les membres du groupe "Les Verts" demandent à M. le Maire de Paris :
- quelles mesures compte-t-il prendre pour permettre la création de télévisions de proximité à Paris, notamment dans le secteur de la Web-T.V. ?
- pourquoi la définition d'une politique aussi importante pour Paris et pour les Parisien-ne-s ne fait-elle pas l'objet d'un débat au sein du Conseil de Paris ?"
Réponse non parvenue.