Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

162 - QOC 2003-340 Question de Mme Nicole BORVO et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris à propos des menaces pesant sur l'avenir de l'université Pierre et Marie Curie (5e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


Libellé de la question :
"La Commission des affaires culturelles du Sénat vient de remettre un rapport concernant l'immobilier universitaire. Ce rapport évoque la situation et l'avenir de l'université Pierre et Marie Curie en des termes très inquiétants. Il jette également la suspicion sur la situation financière de cet établissement.
Le rapport a soulevé une vive émotion à la présidence de cette université.
Chacun sait que des travaux lourds de mise en sécurité et de réhabilitation y ont été entrepris. Ces travaux étaient absolument nécessaires pour permettre à l'université de fonctionner. Prenant prétexte de leur coût, la Commission sénatoriale souligne que le campus de Jussieu aurait dû être rasé en temps utile ou reconstruit sur son emplacement actuel ou ailleurs, "après valorisation du foncier" ; elle envisage l'hypothèse d'une interruption des travaux en cours. C'est ainsi qu'elle propose qu'une mission d'expertise technique et financière soit chargée dans les meilleurs délais d'examiner "la faisabilité d'une remise en cause de l'opération Jussieu en chiffrant toutes les solutions alternatives".
C'est la remise en cause de l'existence même de l'université Pierre et Marie Curie qui est suggérée.
La Commission évoque "la valorisation du foncier". Une telle conception est conforme à celle du Gouvernement en matière de politique urbaine. Le campus de Jussieu est situé au sein même de Paris et les terrains de son implantation feraient sans nul doute le bonheur de promoteurs immobiliers. De même, le rapport accompagne la politique gouvernementale de réduction des crédits affectés à l'enseignement supérieur et la recherche.
Mme Nicole BORVO et les membres du groupe communiste ont soutenu la construction de locaux nouveaux pour accueillir Paris VII sur la Z.A.C. "Rive gauche". Ils refusent les menaces pesant sur l'avenir de Jussieu, dont les rapporteurs reconnaissent eux-mêmes l'excellence des formations scientifiques et le très haut niveau de la recherche qui y est pratiquée.
Ils souhaitent connaître la position de M. le Maire de Paris à ce sujet."
Réponse non parvenue.