Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

163 - QOC 2003-341 Question de Mme Nicole BORVO et des membres du groupe communiste à M. le Maire de Paris concernant le café-concert "La flèche d'or", sous la menace d'une fermeture administrative

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


Libellé de la question :
"En réponse à une question orale lors de la séance du Conseil des 27 et 28 janvier sur les lieux musicaux parisiens, M. le Maire de Paris a confirmé qu'un Observatoire rassemblant la Ville de Paris, la SACEM, les représentants des lieux culturels, des institutions et des professionnels, ainsi que des élus d'arrondissement, allait voir le jour. Une première réunion était prévue le 19 février.
Cette décision allait dans le bon sens. En effet, alors qu'il est nécessaire de favoriser le maintien et le développement des lieux de culture et de citoyenneté à Paris, les fermetures administratives se succèdent.
C'est le cas du café-concert "La Flèche d'Or", à nouveau menacé de fermeture par la Préfecture de police.
Aussi, Mme Nicole BORVO et les membres du groupe communiste souhaitent avoir connaissance du bilan de la ou des premières réunions de cet Observatoire.
Ils proposent que de tels "Observatoires culturels", lieux d'impulsion d'une politique culturelle et de médiation soient mis en place dans tous les arrondissements."
Réponse (M. Christophe GIRARD, adjoint) :
"Cet Observatoire, créé à l'initiative de Christophe GIRARD, comprend notamment des représentants de la S.A.C.E.M., du Syndicat des producteurs de spectacle, le PRODISS, et des responsables de lieux de diffusion. Il s'est réuni les 19 février et 9 avril derniers, sous la présidence de Christophe GIRARD, avec la participation d'élus parisiens toutes tendances confondues.
Les échanges entre participants font apparaître la nécessité d'un dialogue régulier et constructif entre la Préfecture de police et les professionnels du spectacle vivant parisien dans le domaine des musiques amplifiées. Dans ce cadre, un courrier a été adressé à M. le Préfet de police afin qu'il désigne un médiateur chargé de recueillir les éventuelles doléances des professionnels.
Par ailleurs, les participants à la réunion du 9 avril sont unanimes à souhaiter qu'une charte soit établie, définissant les engagements de chacun pour un "mieux vivre ensemble dans la ville". Enfin, une journée "portes ouvertes" dont les modalités restent à définir et à laquelle la Ville apporterait son soutien, a été proposée.
La création d'un observatoire par arrondissement pourrait éventuellement être envisagée. Christophe GIRARD étudiera avec les adjoints chargés de la Culture dans les arrondissements si la mise en place d'un tel dispositif est réaliste et s'il peut s'articuler avec le rôle de l'Observatoire rayonnant sur le territoire parisien."