Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

135 - QOC 2003-331 Question de M. Gilles ALAYRAC, Mme Anne HIDALGO, M. Claude DARGENT et des membres du groupe socialiste et radical de gauche à M. le Maire de Paris et à M. le Préfet de police concernant la sécurité aux abords des écoles Théodore-Deck et Saint-Lambert (15e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


Libellé de la question :
"Les écoles maternelles de la rue Théodore-Deck et primaires de la rue Saint-Lambert (15e) constituent un très important groupe scolaire rassemblant 790 enfants, dont 279 pour la maternelle, soit le premier établissement de maternelle de l'arrondissement.
Une centaine d'enfants de C.M.2 se déplace sans accompagnement parental.
La traversée par ces enfants de la rue de la Croix-Nivert au croisement de la rue Théodore-Deck est dangereuse et rarement facilitée par la présence des services de police.
Par ailleurs, aucun panneau ou élément de voirie n'existe pour sensibiliser les véhicules à la présence d'enfants ou les faire ralentir si ce n'est un panneau "priorité enfants" très peu visible. Ceci est d'autant plus préoccupant que la rue Saint-Lambert devient de plus en plus une voie de délestage de la rue de Vaugirard pour accéder à la rue Lecourbe sans passer par la rue de la Convention. L'intersection des rues du Clos-Feuquières et Théodore-Deck est aussi à protéger car débouchant directement sur la maternelle.
Afin de sécuriser ce quartier fréquenté par de très nombreux enfants, M. Gilles ALAYRAC, Mme Anne HIDALGO, M. Claude DARGENT et les membres du groupe socialiste et radical de gauche souhaitent :
- la mise en place d'un feu tricolore au croisement des rues Théodore-Deck et Croix-Nivert ou, à défaut, la présence systématique d'agents de police à l'heure des entrées et des sorties scolaires ;
- la réalisation de ralentisseurs dans les rues Saint-Lambert et Théodore-Deck ou, à défaut, la présence d'agents de police au croisement des rues Saint-Lambert et Théodore Deck ;
- la mise en place d'un panneau lumineux de signalisation "attention école" dans les rues Saint-Lambert et du Clos-Feuquières ;
- la verbalisation des motos stationnées illégalement devant les écoles primaire et maternelle, alors qu'un parking spécifique a été récemment créé à proximité, afin de libérer le passage et d'éviter les risques de brûlures dues aux moteurs et pots d'échappement situés à la hauteur des plus petits ;
- l'élargissement du trottoir de la rue Saint-Lambert du côté des écoles primaires afin de dégager un plus grand espace pour les entrées et sorties des écoles et d'en éloigner les véhicules."
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Afin d'améliorer la sécurité des écoliers des établissements scolaires des rues Théodore-Deck et Saint-Lambert, plusieurs aménagements peuvent être proposés dans le cadre d'un prochain programme :
Concernant le Carrefour formé par les rues Théodore-Deck et de la Croix-Nivert.
La mise en place de feux tricolores proposée ne s'avérant pas souhaitable, étant donnée la faible circulation sur la rue Théodore-Deck, nous proposons de réaliser des élargissements de trottoir ponctuels au droit des 2 passages piétons permettant de traverser la rue de la Croix-Nivert de part et d'autre de la rue Théodore-Deck.
Cet aménagement améliorerait les conditions de visibilité mutuelle des usagers et porterait la longueur des passages piétons à 6 mètres 40 au lieu des 10 mètres actuels.
Dans l'immédiat, une surveillance policière serait souhaitable à ce carrefour, fréquenté par les élèves des écoles environnantes durant les heures d'entrée et de sortie de ces établissements. En effet, cet axe de transit draîne une circulation à double sens qui traverse tout l'arrondissement du Nord au Sud.
Nous saisissons le Préfet de police en ce sens.
Concernant la rue de la Croix-Nivert.
La pose de ralentisseurs sur cette voie n'est pas envisageable car les prescriptions réglementaires afférentes à ces équipements ne peuvent être respectées en raison de la circulation des autobus de la ligne n° 80 et d'une circulation automobile supérieure à 3.000 véhicules/jour.
Concernant la rue Saint-Lambert.
La pose de ralentisseurs sur cet axe est envisageable entre les rues Théodore-Deck et Lecourbe. Cependant, le recalibrage de cette voie, qui ne répond pas aux prescriptions de la Brigade de sapeurs-pompiers de Paris, s'avère prioritaire.
Ce recalibrage engendrera :
- la suppression d'une file de stationnement entre les rues de Vaugirard et Théodore-Deck ;
- la suppression de tout stationnement au droit des écoles de la rue Saint-Lambert.
Il est par ailleurs prévu, dans le cadre de la pérennisation du plan "Vigipirate" au droit du lycée technique du 15, rue Saint-Lambert, l'élargissement à 3 mètres 30 du trottoir impair.
La création d'un panneau lumineux "attention école" sera également étudiée dans le cadre de ces opérations.
Une deuxième zone deux roues sera également réalisée dans le cadre des travaux à proximité de l'entrée du gymnase.
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La surveillance des sorties d'école de la Capitale est de longue date l'une des préoccupations constantes de la Préfecture de police dont l'action se traduit au début de chaque année, par la mise en ?uvre d'un dispositif de protection des élèves aux heures d'entrées et de sorties des classes.
La liste des points d'école est mise à jour chaque année, lors de la rentrée scolaire, en relation étroite avec les maires d'arrondissement et les chefs d'établissement, en tenant compte à la fois de l'importance des groupes scolaires concernés, de l'âge et du nombre des enfants qui fréquentent ceux-ci, des équipements de voirie existants (tels les signaux lumineux) et des conditions de circulation.
Ces points sont classés par ordre de priorité en fonction de leur dangerosité.
S'agissant du point d'école situé à la hauteur du numéro 2 de la rue Théodore-Deck, à Paris 15e, je puis vous préciser que celui-ci figure en 5e position au titre de l'année scolaire 2002/2003 parmi les 41 points d'école répertoriés dans l'arrondissement.
Aussi, ce point est-il assuré quotidiennement par les fonctionnaires de police du 15e arrondissement.
En ce qui concerne les 2 autres points d'école sis 10 et 12, rue Saint-Lambert, ils figurent tout deux en 31e position.
Dans tous les cas, je n'ai pas manqué de renouveler les instructions aux services de police locaux afin qu'ils exercent des surveillances soutenues dans ce secteur, en fonction des charges prioritaires qui leur incombent et de la disponibilité des effectifs.
Quant aux aménagements de voirie, je puis vous indiquer que les écoles précitées bénéficient de larges trottoirs ainsi que de croix de Saint-André destinées à empêcher les enfants de traverser la rue.
De plus, trois panneaux de signalisation matérialisent la traversée des enfants. L'un est situé à hauteur de la rue de la Croix-Nivert et les deux autres sont implantés dans la rue Saint-Lambert.
En ce qui concerne l'implantation de ralentisseurs et la mise en place de feux de signalisation lumineux supplémentaires dans ces voies, je suis favorable à toute étude d'aménagement en relation avec les services de la Mairie de Paris.
S'agissant du stationnement illicite des véhicules à deux roues motorisés, l'action menée par les services de police locaux n'a pas permis de relever de telles infractions.
Bien entendu, les contrôles engagés restent maintenus et toute infraction constatée sera systématiquement verbalisée."