Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

111 - QOC 2003-276 Question de MM. Pierre-Christian TAITTINGER, Claude GOASGUEN, Gérard LEBAN, Christian CABROL, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Véronique BALDINI, Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI et Laëtitia LOUIS à M. le Maire de Paris relative à la possibilité de permettre aux commerçants et aux professions libérales de stationner près de leur lieu de travail

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


Libellé de la question :
"De nombreux commerçants ou professionnels libéraux exercent leur activité tardivement dans des arrondissements éloignés de leur domicile. Ils prennent donc leur véhicule personnel pour aller travailler.
Cette catégorie de personnes, qui contribue à faire vivre l'arrondissement, ne peut pas bénéficier du stationnement résidentiel, ce qui entraîne de nombreux abus. En effet, certains commerçants considèrent, à tort, que les places de livraisons situées à proximité de leur commerce leur sont réservées.
MM. Pierre-Christian TAITTINGER, Claude GOASGUEN, Gérard LEBAN, Christian CABROL, Daniel-Georges COURTOIS, Mmes Véronique BALDINI, Laurence DREYFUSS, Danièle GIAZZI et Laëtitia LOUIS souhaitent connaître quelles sont les mesures qui peuvent être prises par la Municipalité pour permettre aux professions libérales et aux commerçants de pouvoir se garer près de leur lieu de travail."
Réponse (M. Denis BAUPIN, adjoint) :
"Les commerçants et artisans parisiens peuvent bénéficier de la carte de stationnement R.C.A. (Résident-Commerçant-Artisan). Cette carte, d'un coût annuel de 457 euros permet le stationnement à l'adresse du commerce ou de l'atelier, en bénéficiant du tarif résidentiel de 0,5 euro pour une journée.
Cette carte est attribuée pour les véhicules en nom propre.
Par ailleurs, le respect de l'utilisation des zones de livraisons pour l'affectation pour laquelle elle est prévue, est du seul ressort de la Préfecture de police.
La concertation mise en place avec la C.C.I.P. et les professionnels du transport de marchandises est régulièrement l'occasion de rappeler qu'il est de l'intérêt commun des commerçants et des livreurs de préserver la disponibilité des aires de livraisons."