Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

122 - QOC 2003-287 Question de Mme Brigitte KUSTER et des membres du groupe U.M.P. à M. le Préfet de police sur la situation d'insécurité, rue Pierre-Rebière (17e)

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


Libellé de la question :
"Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. souhaitent à nouveau attirer l'attention des pouvoirs publics sur la situation de la rue Pierre-Rebière dans le 17e arrondissement. Malgré de nombreuses interventions, cette voie coincée entre le cimetière des Batignolles et le lycée Honoré-de-Balzac, est toujours le repère et le rendez-vous de trafics en tout genre, qui se déroulent dans des camions et des camionnettes. Ces véhicules sont pour certains, stationnés depuis plusieurs mois ce qui est difficilement compréhensible pour les riverains qui parfois se voient enlever leur propre voiture pour non affichage de ticket horodateur.
Mme Brigitte KUSTER et les membres du groupe U.M.P. souhaitent connaître les actions de M. le Préfet de police afin que cessent définitivement les trafics qui s'y effectuent, afin que cette rue redevienne un lieu où chaque habitant puisse vivre sans inquiétude et en toute sécurité."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"La rue Rebière est l'un des lieux où se déroulent des activités prostitutionnelles dans le 17e arrondissement.
Ce site revêt, en raison de la proximité immédiate du lycée Honoré de Balzac, d'une école primaire et de l'Ecole nationale de commerce, un caractère particulièrement sensible pour lequel les services de police exerce une surveillance soutenue.
Aussi, afin de mettre un terme à ces agissements, mes services ont-il fait procéder à l'enlèvement de 17 véhicules en stationnement prolongé dans le secteur considéré dont une camionnette ayant servi à la prostitution.
Enfin, dans le cadre de l'application des dispositions de la loi n° 2003-239 du 18 mars 2003, relatives à la lutte contre le racolage public et le proxénétisme, une première opération menée dans cet arrondissement le 9 avril 2003, associant les fonctionnaires de la Police urbaine de proximité, de la Direction de la Police judiciaire et des Renseignements généraux, a conduit à l'interpellation de huit personnes prostituées dont un travesti.
Ces dernières ont été déférées devant l'autorité judiciaire.
Je puis vous indiquer que, désormais, des opérations de ce type seront régulièrement mises en place, notamment dans cette partie de l'arrondissement, lesquelles n'excluent pas les interpellations qui pourraient être effectuées d'initiative par les effectifs de police locaux.
Soyez assurés que l'action de l'ensemble de mes services sera activement poursuivie dans le cadre juridique en vigueur."