Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 2003
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
> Type de document (Débat / Délibération)  

34 - Vœu déposé par le groupe "Les Verts" concernant l'implantation d'épiceries sociales dans plusieurs arrondissements de Paris

Débat/ Conseil municipal/ Avril 2003


M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Nous passons à présent à l'examen du v?u référencé n° 5 dans le fascicule déposé par les membres du groupe "Les Verts".
Je donne la parole à Mme Isabelle GUIROUS-MORIN.
Mme Isabelle GUIROUS-MORIN. - Merci, Monsieur le Maire, chers collègues.
Chers collègues, le principe de l'épicerie sociale permet de fournir une aide alimentaire en préservant la dignité des plus démunis. Elle permet de favoriser les liens sociaux et de réinsérer la personne et d'offrir aux utilisateurs la possibilité de maîtriser leurs achats ménagers.
Elle n'a pas pour objectif de remplacer les dispositifs de solidarité déjà en place, mais de les compléter.
En effet, parmi les personnes concernées, nombreuses sont celles qui n'auront pas recours aux aides traditionnelles en raison de l'absence de reconnaissance comme consommatrices à part entière : le fait de choisir les produits dans les rayons et de payer une participation, même très faible, s'inscrit dans une démarche d'insertion.
Cinq arrondissements en sont déjà équipés : les 11e, 13e, 18e, 19e et 20e arrondissements.
L'implantation d'épiceries sociales dans les arrondissements où cela s'avère nécessaire permettrait de développer un type de solidarité égalitaire et des réseaux de proximité en direction des plus démunis.
En conséquence, une politique volontariste de création de nouvelles épiceries sociales à Paris, venant compléter les différentes structures déjà en place, nous semblerait opportune. Aussi, il nous est apparu pertinent d'examiner la possibilité d'encourager l'implantation de ce type de structure dans les quartiers où elle fait défaut.
C'est pourquoi, le Conseil de Paris, sur proposition du groupe Les Verts, émet le v?u que : " toutes les dispositions soient prises pour encourager la mise en place d'épiceries sociales supplémentaires dans Paris."
Merci.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Madame STAMBOULI, vous avez la parole.
Mme Mylène STAMBOULI, adjointe. - Nous subventionnons actuellement quatre associations sur Paris pour une dépense totale de 46.185 euros. Vous avez rappelé, Madame GUIROUS-MORIN, les arrondissements concernés.
En 2003, il est envisagé de reconduire ces subventions et une autre demande est à l'étude dans le 16e, l'association Notre-Dame-de-Grâce, pour une action qui s'adresse à des gens du quartier et à des personnes sans domicile.
C'est donc un dispositif qui complète de façon très utile les dispositifs de solidarité et d'aide alimentaire gratuite. Nous accueillons de manière favorable tous les nouveaux projets portés par des associations sur des arrondissements qui ne bénéficient pas encore de ce service. C'est donc un avis favorable.
M. Christophe CARESCHE, adjoint, président. - Je mets aux voix, à main levée, la proposition de v?u déposée par le groupe "Les Verts".
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
La proposition de v?u est adopté. (2003, V. 55).