Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

114 - QOC 2000-363 Question de M. Jean-Marie LE GUEN et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris relative à l'école élémentaire située 37, rue du Château-des-Rentiers (13e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2000


Libellé de la question :
"L'école élémentaire, 37, rue du Château-des-Rentiers se trouve dans le périmètre de la R.E.P. du 13e arrondissement. Cet établissement, classé en Z.E.P., accueille environ 250 enfants. Les parents d'élèves et les enseignants ont, à plusieurs reprises, évoqués et signalés des dysfonctionnements qui, à ce jour, n'ont toujours pas reçu de réponse de la Municipalité.
C'est pourquoi M. Jean-Marie LE GUEN et les membres du groupe socialiste et apparentés souhaiteraient une réponse de la part de M. le Maire de Paris concernant les problèmes suivants :
1°) les toilettes de la cour sont en nombre insuffisant. En effet, il n'existe que 5 WC pour les garçons et 3 pour les filles et ceux-ci sont trop souvent inutilisables. Le manque de WC entraîne des problèmes de santé et d'hygiène. Serait-il possible d'aménager rapidement d'autres toilettes dans la cour de l'école ?
2°) certaines portes et fenêtres sont en très mauvais état et auraient besoin d'être remplacées. Serait-il possible d'exiger des services techniques une inspection urgente des bâtiments afin d'y effectuer les travaux nécessaires ?
3°) insécurité aux abords de l'école : les agents ne sont pas régulièrement présents à la sortie de l'école à 18 h 30 ainsi que le mercredi, pour la sortie du centre de loisirs. La rue Albert est un autre lieu de dangers pour les enfants et tout particulièrement à l'intersection Albert-Fautrier. Les dispositifs de sécurité des piétons sont insuffisants aux abords des 2 chantiers de construction. Quelles sont les mesures envisagées pour sécuriser les abords de l'école ?
4°) malpropreté chronique de la rue Jean-Fautrier : la rue piétonne Jean-Fautrier est devenue "l'espace canin" du quartier alors que plusieurs dizaines d'enfants empruntent chaque jour cette voie piétonne pour se rendre à l'école. Serait-il possible d'obtenir un passage plus régulier des services du nettoiement et ceci avant le passage des enfants ?"
Réponse (M. Vincent REINA, adjoint) :
"L'entretien des bâtiments de l'école élémentaire 37, rue du Château-des-Rentiers fait l'objet d'une attention particulière de la part des services de la Mairie de Paris.
Le nombre de sanitaires dont dispose cette école est globalement supérieur aux normes en vigueur. Toutefois, il est vrai que leur répartition au niveau de la cour de récréation, pourrait être améliorée. A ce titre, une étude visant à implanter 2 cabines supplémentaires dans les toilettes du rez-de-chaussée est en cours.
Les menuiseries métalliques en aluminium font l'objet de travaux d'entretien de la part des services techniques de la Ville, mais leur remplacement partiel fait partie des opérations recensées en vue d'une inscription sur une programmation budgétaire ultérieure.
La sécurité aux abords de l'école relève d'une mission principalement assurée par la Préfecture de police qui surveille 53 points écoles dans le 13e arrondissement, dont l'école du 37, rue du Château-des-Rentiers. Cette école doit donc normalement bénéficier d'une surveillance quotidienne assurée par les agents de surveillance de Paris. La Ville de Paris va relancer le Préfet afin que ces mesures de surveillance ne soient pas délaissées.
Quant à la rue piétonne Jean-Fautrier, elle est particulièrement exposée aux déjections canines. Le service local de la Propreté de Paris y effectue un balayage quotidien et un lavage 3 fois par semaine. De plus, les "trottin'nets" (motocrottes) interviennent chaque jour du lundi au samedi inclus.
Afin d'améliorer la situation, le balayage quotidien sera assuré avant 8 heures dans la mesure du possible, et les inspecteurs de la propreté de Paris renforceront la surveillance de cette voie piétonne et de ses abords."