Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

61 - QOC 2000-296 Question de M. Michel BULTÉ et des membres du groupe "Rassemblement pour Paris" à M. le Préfet de police à propos de l'aggravation de l'insécurité aux abords du collège Guillaume-Budé (19e)

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2000


Libellé de la question :
"Devant l'aggravation de l'insécurité aux abords du collège Guillaume-Budé (19e), M. Michel BULTÉ et les membres du groupe "Rassemblement pour Paris" appellent l'attention de M. le Préfet de police sur les risques encourus par les élèves, provoquant la légitime inquiétude des parents et des enseignants.
Ils demandent à M. le Préfet de police de bien vouloir leur préciser quelles mesures il entend prendre afin que cessent toutes les formes d'agression, de violence et de racket dont sont victimes les enfants et adolescents fréquentant les établissements éducatifs et que les familles soient rassurées."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Le collège Guillaume-Budé, situé rue Jean-Quarré dans le 19e arrondissement, connaît effectivement des problèmes de violence scolaire.
Des cas d'agressions physiques, voire de violences sexuelles entre élèves, de même que des comportements violents à l'égard des professeurs, ont en effet été portés à la connaissance des services de police et ont donné lieu à une grève du personnel enseignant.
Particulièrement mobilisés dans le domaine de la lutte contre les faits de délinquance perpétrés aux abords et à l'intérieur des établissements scolaires, les effectifs de police ont rapidement pris en compte cette situation et renforcé leurs interventions dans ce collège.
Outre les missions de surveillance conduites aux abords de l'école, des actions de prévention et de sensibilisation des adolescents aux violences scolaires sont effectuées par la Mission de prévention et de communication du commissariat central du 19e arrondissement, dans l'ensemble des établissements d'enseignement, depuis le début de l'année scolaire.
Ces actions qui témoignent du partenariat fructueux, établi entre la police et le Ministère de l'Education nationale, ont, d'ores et déjà, concerné l'ensemble des classes de 6e et 2 classes recomposées du collège Guillaume-Budé.
Ces interventions sont de nature à prévenir les conduites à risque et permettent aux fonctionnaires de police de repérer les jeunes en difficulté.
Certains élèves du collège Guillaume-Budé ont d'ailleurs été mis en garde par les policiers sur les conséquences de leurs actes, à ces occasions.
Parallèlement, cet établissement fait l'objet d'une étroite surveillance, au travers d'une présence soutenue des services de police dans le quartier et du contact permanent qu'entretiennent les îlotiers avec les personnels de la direction de ce collège.
J'ajoute qu'au cours des rencontres opérées avec ces derniers, aucun incident n'a été porté à la connaissance des fonctionnaires de police, depuis le début de l'année 2000.
Je puis vous assurer que mes services resteront attentifs à toute manifestation de violence au sein du collège Guillaume-Budé et déploieront tous les moyens dont ils disposent, dès l'apparition ou le signalement d'actes délictueux."