Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

85 - QOC 2000-342 Question de M. Georges SARRE et des membres du groupe du Mouvement des citoyens à M. le Maire de Paris sur la réalisation de logements pour étudiants dans le cadre du plan U3M

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2000


Libellé de la question :
"Les orientations retenues par la Municipalité concernant la participation de la Ville de Paris au plan U3M ont été présentées aux Conseillers de Paris, lors de la séance du Conseil de Paris en date du 28 février 2000.
Une contribution significative en faveur de la réalisation d'équipements universitaires a été annoncée à cette occasion (de l'ordre de 1,5 milliard de francs). Mais l'effort prévu par la Municipalité en faveur des logements étudiants reste très en-deçà des besoins. 150 millions de francs seulement devraient en effet être attribués par la Ville de Paris au financement de ce type de logements, alors que Paris connaît un sous-équipement important dans ce domaine. La réalisation de 4.000 logements étudiants sur la durée du plan U3M à Paris (soit celle de 2 contrats de plan), mentionnée dans la communication présentée le 28 février 2000, apparaît comme un objectif minimum.
Les besoins estimés en logements étaient en effet de 6.000 unités pour Paris, selon le premier rapport relatif au plan U3M de mars 1999. Or, les crédits actuellement prévus par la Ville de Paris permettraient la création d'un nombre peu élevé de logements (par exemple près de 200 logements de 40 mètres carrés seulement, hors financements complémentaires de l'Etat ou de la Région d'Ile-de-France).
M. Georges SARRE et les membres du groupe du Mouvement des citoyens demandent, en conséquence, à M. le Maire de Paris de prévoir l'engagement de moyens financiers supplémentaires en faveur de la réalisation de ce type de logements.
Ils précisent que cet effort d'investissement nécessaire contribuerait, en outre, à revitaliser Paris qui a perdu un nombre important d'habitants au cours des 20 dernières années, notamment parmi les moins de 25 ans."
Réponse (M. Vincent REINA, adjoint) :
"La Ville de Paris a prévu, dans le cadre du plan U3M (Université du 3e millénaire), soit entre 2000 et 2012, la réalisation de 4.000 logements sociaux pour étudiants, dont la moitié pendant la durée du contrat de plan 2000-2006.
Au total, ceci permettra de tripler le nombre de logements gérés par le C.R.O.U.S., ce qui représente un effort considérable compte tenu de la situation foncière et immobilière parisienne.
La Ville contribuera à cet objectif par la mise à disposition de terrains libres, mais aussi par un crédit de 150 millions de francs qui sera versé aux opérateurs chargés de réaliser les 2.000 logements prévus pendant le contrat de plan 2000-2006.
Ce crédit sera bien entendu complété par le recours aux prêts en faveur du logement social réglementés par l'Etat (de type "PLUS" ou "PCLS"), ainsi qu'à des subventions accordées par l'Etat et la Région d'Ile-de-France.
La combinaison de ces sources de financement dans des montages financiers adaptés à chaque projet de résidence pour étudiants permettra d'atteindre l'objectif fixé dans le cadre de l'enveloppe budgétaire impartie."