Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

25 - 2000, DVD 91 - Autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant au marché signé avec le groupe "Brink's" relatif au transport des fonds de la Régie des recettes du stationnement payant de surface

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2000


M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Nous passons au projet de délibération DVD 91 relatif à une autorisation à M. le Maire de Paris de souscrire un avenant au marché signé avec le groupe "Brink's" relatif au transport des fonds de la Régie des recettes du stationnement payant de surface.
La parole est à M. REVEAU.
M. Jean-Pierre REVEAU. - Ce projet de délibération me donne l'occasion de rendre hommage aux femmes et aux hommes exerçant un métier que nous côtoyons tous les jours dans notre Ville sans prêter attention aux risques qu'ils encourent : les convoyeurs de fonds.
S'il est, en effet, scandaleux que ce métier soit aussi mal payé, moins de 6.000 F par mois, la vraie raison de la grève est évidemment l'insécurité non maîtrisée, en particulier dans notre ville, insécurité qui touche particulièrement les métiers de voie publique.
A cet égard, je voudrais demander à M. le Préfet de police où en est l'enquête sur l'assassinat d'un agent de la propreté de Paris, tué volontairement au début de l'année dans le 18e arrondissement par un automobiliste qui a pris la fuite.
En ce qui concerne les convoyeurs de fonds, les chiffres sont tristement éloquents : 70 attaques depuis 1995, 12 morts dont 4 au cours de la seule année 1999, 30 blessés très graves.
C'est la raison pour laquelle, Monsieur le Maire, je souhaiterais que vous appuyiez officiellement au nom de la Ville de Paris, où ils interviennent au profit des 1.800 agences bancaires et des 250 grands magasins ou grandes surfaces, le souhait de ces professionnels d'être classés "profession à risques" pour qu'ils bénéficient des légitimes garanties qu'entraîne le caractère très dangereux de leur métier. Merci.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci. La parole est à M. PLASAIT pour vous répondre.
M. Bernard PLASAIT, adjoint, au nom de la 3e Commission. - Monsieur le Maire, je ne crois pas que cette question soit dans les compétences de la Ville. Je me garderai donc de répondre en lieu et place du Maire d'une façon positive. En revanche, je prends acte de la demande de M. REVEAU.
M. Pierre GABORIAU, adjoint, président. - Merci.
Je mets aux voix, à main levée, le projet de délibération DVD 91.
Qui est pour ?
Contre ?
Abstentions ?
Le projet de délibération est adopté. (2000, DVD 91).