Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

100 - QOC 2000-348 Question de MM. Alain LE GARREC, Bertrand DELANOË et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris au sujet de la société de dégraffitage Korrigan

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2000


Libellé de la question :
"Quelle est la procédure offerte aux Parisiens pour faire appel à la société Korrigan chargée du dégraffitage ? Quel cahier des charges régit le contrat signé avec cette société ?
En effet, un certain nombre de personnes éprouvent des difficultés pour faire dégraffiter, soit leurs magasins, soit leurs bas d'immeubles. La société Korrigan semble avoir seule la maîtrise de son plan de route. On pourrait imaginer que les quartiers les plus touristiques seraient une priorité (cf. la place Dauphine)."
Réponse (M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint) :
"Le Conseil de Paris a approuvé le principe de la mise en place d'un service d'enlèvement systématique et gratuit des tags et graffiti dans la Capitale.
Les prestations correspondantes ont été confiées à un groupement d'entreprises spécialisées, choisi dans le cadre d'un appel d'offres sur performances. Ce groupement constitué par les entreprises COVED/NICOLLIN/OURRY, a commencé ses interventions le 2 février dernier et étend progressivement son action à tous les arrondissements de Paris.
Les principales clauses du cahier des charges qui régit ce contrat sont les suivantes :
- la responsabilité de la détection des graffiti relève de l'entreprise ;
- la réduction de 90 % des surfaces graffitées, dans un délai de 12 mois, à compter du 2 février 2000 ;
- la prise en charge de tout recours et règlement d'indemnités éventuels liés à l'intervention du titulaire du marché.
Un contrôle de l'atteinte des objectifs fixés à l'entreprise, à savoir la réduction de 90 % de la surface totale graffitée sera opéré au terme de la phase de remise à niveau, en février 2001.
Un numéro vert a été mis en place (0800 67 67 67), afin de permettre aux Parisiens d'obtenir des informations complémentaires et de signaler la présence de graffiti. Ceux-ci sont par ailleurs informés préalablement du passage de l'entreprise. Jusqu'à fin janvier 2001, l'entreprise programme ses interventions en fonction de la stratégie qu'elle a élaborée pour répondre à l'objectif qui lui a été fixé par la Ville de Paris. Il est bien évident qu'elle ne peut intervenir immédiatement dans l'ensemble des quartiers et doit, compte tenu de l'ampleur de la tâche à réaliser, concilier au mieux les attentes exprimées par les Parisiens et une démarche d'intervention cohérente et rationnelle.
Une fois la première phase réalisée, les interventions pourront être plus individualisées, tout graffiti identifié ou signalé devant être enlevé dans un délai de quelques jours."