Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Mai 2000
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

73 - QOC 2000-325 Question de M. Jean-Pierre BURRIEZ et des membres du groupe "Paris-Libertés" à M. le Préfet de police relative à l'insécurité dans le groupe d'immeubles de l'îlot "Saint-Eloi"

Débat/ Conseil municipal/ Mai 2000


Libellé de la question :
"Depuis de longs mois, le climat d'insécurité ne cesse de se dégrader dans le groupe d'immeubles de l'îlot "Saint-Eloi".
M. Jean-Pierre BURRIEZ et les membres du groupe "Paris-Libertés" demandent à M. le Préfet de police de bien vouloir leur faire connaître, d'une part, le bilan des actions entreprises sur ce site au cours de l'année 1999 et, d'autre part, les informer des mesures qui seront mises en place afin que les résidants retrouvent une plus grande sécurité."
Réponse (M. LE PRÉFET DE POLICE) :
"Situé entre les rues de Reuilly, Montgallet et du Colonel-Rozanoff, l'îlot Saint-Eloi constitue le lieu de résidence d'une population nombreuse et fait l'objet d'une attention toute particulière de la part des services de police.
Les surveillances effectuées ont permis de constater que le climat d'insécurité, ressenti par les riverains, est essentiellement dû à la présence de jeunes gens, se livrant à des incivilités et dégradations, et à des activités de trafic de stupéfiant.
La configuration des lieux, qui favorise l'existence de points de rencontre et de fixation, tend à alimenter ce sentiment chez les habitants.
Aussi, plusieurs actions policières sont-elles conduites afin de mettre un terme à cette situation.
Je citerai notamment :
- la présence d'îlotiers de l'arrondissement qui procèdent régulièrement à des rondes et patrouilles dans ce secteur et prennent l'attache des résidents et gardiens des bâtiments ;
- les surveillances exercées par les effectifs de la Brigade anti-criminalité qui procèdent notamment à des interpellations pour infraction à la législation sur les stupéfiants.
A ce titre, il convient de souligner l'interpellation, au début du mois de février dernier, d'un mineur de 17 ans en possession de haschich, réalisée par les fonctionnaires de cette brigade. Les investigations menées plus en profondeur ont permis d'identifier également, puis d'interpeller le responsable du trafic, mais aussi 3 autres personnes. A l'issue de cette enquête, 80 grammes de cannabis, du matériel de conditionnement et des documents concernant plusieurs commandes de tiers sur la Capitale, et plus particulièrement sur le 12e arrondissement, ont été saisis.
Ce maillage policier est complété par la réalisation d'opérations ponctuelles menées avec le concours d'effectifs de la Direction de l'Ordre public et de la Circulation.
Six opérations d'envergure, au cours desquelles divers services de police étaient engagés, ont ainsi été réalisées en 1999 ; elles se sont traduites par le contrôle d'une centaine de personnes.
Outre ces mesures qui témoignent de la prise en compte de la situation de ce secteur par les services de la Préfecture de police, des actions sont conduites, en amont, en direction des jeunes.
Au travers des interventions réalisées, notamment au collège Guy-Flavien, sur différents thèmes tels que le racket ou les violences scolaires, la mission de prévention et de communication du commissariat central d'arrondissement s'attache à prévenir la commission d'infraction et à déceler les jeunes en difficulté.
Je puis vous assurer que ces multiples formes d'action seront activement poursuivies, afin d'assurer la sécurité des habitants de l'îlot Saint-Eloi."