Précisez votre recherche (les choix sont cumulatifs) :
> PAR ANNÉE  
Avril 1996
> PAR TYPE DE CONSEIL (MUNICIPAL / GÉNÉRAL)  
Conseil Municipal
> Type de document (Débat / Délibération)  

54 - QOC 96-138 Question de M. Pierre CASTAGNOU et des membres du groupe socialiste et apparentés à M. le Maire de Paris à propos des baraquements situés avenue de l'Observatoire (14e).

Débat/ Conseil municipal/ Avril 1996




M. Jean-François LEGARET, adjoint, président.- La question suivante de M. Pierre CASTAGNOU à M. le Maire de Paris concerne les baraquements situés avenue de l'Observatoire dans le 14e arrondissement.
En voici la teneur :
"Les baraquements occupés depuis de nombreuses années par les services du nettoiement de la Ville de Paris chargés des 5e et 6e arrondissements défigurent l'avenue de l'Observatoire (14e).
A la suite des plaintes légitimes des riverains et des associations concernées, la Ville de Paris a pris, à plusieurs reprises depuis 1990, l'engagement de transférer ces services et donc de supprimer ces baraquements.
Aujourd'hui, non seulement les promesses faites ne sont pas tenues, mais les services de la Ville ont fait savoir à la fin de l'année dernière qu'il n'existait pas actuellement de solution de rechange.
Une telle situation est inadmissible et ne saurait perdurer sous peine de mettre en cause la crédibilité de la Municipalité.
C'est pourquoi M. Pierre CASTAGNOU et les membres du groupe socialiste et apparentés demandent à M. le Maire de Paris de leur indiquer :
1°) les raisons pour lesquelles ces engagements n'ont pas été tenus ;
2°) les solutions envisagées et le calendrier de leur mise en oeuvre concernant le transfert de ces services de nettoiement de la Ville de Paris."
Je vous donne la réponse au lieu et place de M. Patrick TRÉMÈGE, adjoint.
Les bâtiments préfabriqués situés sur le trottoir au 53, avenue de l'Observatoire (14e) abritent la subdivision des 5e et 6e arrondissements de la circonscription sud du nettoiement de la Direction de la Protection de l'Environnement.
La Ville était bien consciente des nuisances dues à cette implantation sur le domaine public. C'est pourquoi le relogement de ce service a fait l'objet de plusieurs études ; certaines hypothèses ont été écartées, en raison de leur coût extrêmement élevé ou de la complexité des solutions élaborées.
Une solution a été finalement trouvée qui passe par deux étapes de relogement :
- tout d'abord transfert de la circonscription sud de la D.P.E., installée aujourd'hui 4, rue Fustel, vers un immeuble communal situé 12, avenue de la Porte-de-Vanves ;
- puis installation de la subdivision des 5e et 6e arrondissements dans ces locaux de la rue Fustel-de-Coulanges.
De ce fait, et compte tenu de la volonté que ces installations se fassent dans de bonnes conditions pour l'ensemble des personnels, elles nécessitent la réalisation de travaux préalables importants.
Dans ces conditions, le démontage des baraquements devrait intervenir au mois de décembre 1996.
L'espace public de l'avenue de l'Observatoire sera ainsi rendu à sa vocation première.